Le gouvernement fédéral veut baisser la dotation du prince Laurent de 15%

Le gouvernement fédéral proposera à la Chambre de baisser la dotation du prince Laurent de 15% en 2018, en guise de sanction après sa participation controversée à une réception à l'ambassade de Chine, a fait savoir un porte-parole du Premier ministre Charles Michel.

Le frère cadet du roi Philippe avait été photographié en uniforme, fin juillet, à l'ambassade de Chine, lors d'une cérémonie marquant le 90e anniversaire de la fondation de l'armée chinoise. Le prince n'avait pas demandé l'autorisation du gouvernement pour participer à un tel événement.

Il s'agit de la première application de la loi du 27 novembre 2013 qui prévoit une procédure de sanction pour ce type d'incident.
Le gouvernement n'a pas jugé fondés les arguments de défense invoqués par le prince.

Son avocat ne souhaite réagir qu'à partir de vendredi

L'avocat du prince Laurent n'a pas souhaité réagir jeudi midi à la volonté du gouvernement de baisser de 15% la dotation de celui-ci pour 2018. Me Laurent Arnauts veut d'abord étudier le dossier. Une réaction suivra probablement vendredi après-midi, a-t-il confié à Belga