"Le gouvernement flamand va bel et bien approuver le pacte énergétique"

Le ministre flamand de l’Énergie, Bart Tommelein (Open VLD), ne se fait pas de souci sur le pacte énergétique même si la N-VA est assez frileuse sur le dossier : il assure que le gouvernement flamand va l’approuver "et bientôt en ce qui me concerne".

Les quatre ministres de l’Énergie de Belgique (flamand, wallon, bruxellois et fédéral) ont trouvé un accord sur la politique énergétique du pays à l’horizon 2050, appelée "pacte énergétique".

En Wallonie et à Bruxelles, le document est déjà approuvé. Au niveau flamand et fédéral, c’est une autre histoire. La N-VA, membre des deux gouvernements, ne voit pas d’un bon œil une sortie totale du nucléaire en 2025.

Le Premier ministre Charles Michel (MR) a pour sa part indiqué vouloir mener des "vérifications supplémentaires" avant que le gouvernement fédéral ne se prononce. Le ministre flamand Bart Tommelein est quant à lui convaincu qu’ "aucune étude supplémentaire n’est nécessaire". "Nous avons toutes les statistiques dont nous avons besoin, nous connaissons les sensibilités. Nous allons répondre à toutes les questions sans reporter la sortie du nucléaire."

Prix et approvisionnement garantis

Le parti nationaliste flamand craint qu’après l’arrêt total des centrales nucléaires, les prix augmentent fortement et l’approvisionnement en énergie ne soit mis en péril. Bart Tommelein réplique à ces deux arguments sur le plateau de l’émission économique "De Vrije markt" (VRT) : "Nous constatons que le prix de l’énergie verte diminue et que le rendement s’améliore. […] Imaginez que l’on maintienne encore deux centrales ouvertes et que l’une tombe soudainement en panne. C’est à ce moment-là que nous aurons un problème d’approvisionnement."