Les écoles de Bruges n'ont pas toujours de surveillants à l'entrée

Un chauffeur de camion néerlandais de 58 ans est condamné pour un accident de circulation mortel devant l’entrée du collège Saint-Ludovic à Bruges. L’enfant qui a perdu la vie, avait six ans. L’école concernée n’a toujours pas recruté de surveillants pour la porte d’entrée.

L’enfant était en train de traverser le passage-piéton devant son école quand il a été renversé par un chauffeur de camion. Le conducteur prétend qu’il n’a pas vu l’enfant et a plaidé l’acquittement. Le juge a toutefois estimé que le camionneur était coupable : il a reçu une amende, un mois de retrait de permis et une peine d’emprisonnement de 3 mois avec sursis. Un soulagement pour la famille.

Surveillants devant l’entrée

Le juge de police a déclaré qu’on devrait installer des marquages sur la route, des barrières ou des feux de signalisation à chaque entrée d’école. Il a aussi conseillé de mettre en place des policiers ou des surveillants mandatés devant la porte.

Près d’un an après l’accident mortel, les plus grandes écoles de Bruges ne disposent toujours pas de surveillants mandatés, et ce, également au collège Saint-Ludovic. Les discussions entre la ville, la police et les écoles sont toujours en cours. Les directeurs d’écoles aimeraient avoir des surveillants devant les écoles primaires, mais pas de volontaires, car les risques sont trop élevés.