Le président du KV Ostende rachète le Sporting d’Anderlecht

Le Royal Sporting Club d’Anderlecht, le plus grand club de football de Belgique, a annoncé mercredi après-midi avoir trouvé un accord avec l’actuel président du KV Ostende, l’entrepreneur flamand Marc Coucke (photo), pour le rachat du club. Un montant de 80 millions d’euros est avancé par certains médias. L’annonce surprise est saluée à Anderlecht - et notamment par l’entraineur du club, Hein Vanhaezebrouck -, alors qu’Ostende parle de gifle et s’inquiète pour son avenir sportif et financier, après le départ de son principal sponsor.

"Le conseil d'administration a étudié toutes les offres reçues. A l'issue de cet examen, il s'est prononcé unanimement pour entamer des négociations exclusives avec Marc Coucke", indiquait mercredi après-midi un communiqué du Royal Sporting Club d’Anderlecht, le club le plus titré de l’histoire du football belge. "Dans le cadre de cette accord, certains actionnaires actuels du RSCA restent à bord pour assurer l'ancrage du club", a ajouté le RSCA, précisant que l'objectif était toujours de parvenir à un accord définitif avant la fin de l'année.

Roger Vanden Stock (photo), président du Sporting, s'est montré satisfait. "Mon père, Philippe Collin et moi-même avons consacré nos vies au RSC Anderlecht et nous avons reçu beaucoup en retour, sportivement, mais surtout humainement. Je suis fier de ce que nous avons accompli avec nos joueurs, nos jeunes, nos entraîneurs, nos employés, nos bénévoles et nos supporters durant toutes ces années." Vanden Stock, à la tête du RSCA depuis 1996, est convaincu que le "succès du club repose sur deux piliers essentiels, une politique tournée vers l'avenir et la stabilité de ses dirigeants", rappelant qu'Anderlecht n'a jamais connu que 4 présidents en 110 années d'existence.

Conscient que "de nouveaux défis attendent le Sporting", Roger Vanden Stock, 75 ans, veut "passer le flambeau à temps, afin d'être certain que le RSCA soit placé entre de bonnes mains".

Vanhaezebrouck : "Coucke, un Belge ambitieux"

Hein Vanhaezebrouck (photo) s'est montré satisfait suite à l'annonce surprise du rachat d'Anderlecht par Marc Coucke. "Je suis content car c'est un Belge et quelqu'un d'ambitieux qui a déjà prouvé ses qualités dans le football", commentait ce jeudi l'entraîneur des Bruxellois en conférence de presse.

L'entraîneur confie avoir été surpris. "Comme vous, j'ai appris l'information hier. C'est bien qu'il y ait eu une décision. Cela apporte de la clarté. La clarté est toujours positive. C'est important de savoir qui est le patron. Tu veux toujours avoir quelqu'un qui a un objectif clair devant lui."

L'arrivée de Marc Coucke met fin à l'ère de la famille Vanden Stock. "C'est phénoménal ce qu'ils ont réalisé ici. Tant Constant que Roger ont accompli un parcours fantastique. Ma relation avec Roger est excellente, mais toute jeune. On vient de travailler ensemble pendant deux mois. Et on va déjà se quitter..."

Quant à Marc Coucke, il a réagi brièvement quelques heures après l’annonce mercredi. "Très fier et ambitieux avec Anderlecht", a-t-il écrit sur Twitter. "En route vers de beaux moments avec les dirigeants, les fans, les sponsors et l'équipe. Bien sûr, je reste un fan du KVO. Je laisserai Ostende entre bonnes mains. Un bel avenir pour tous les deux, chacun à son (haut) niveau."

Inquiétude des supporters à Ostende

L’entrepreneur gantois de 52 ans a confirmé son intention de "garantir la continuité" au sein du KVO, dans un communiqué publié sur le site du club. "Le KV Ostende est le club de mon cœur. Je suis supporter depuis l'âge de cinq ans et je le resterai toujours. Dans les prochains jours, nous présenterons les nouveaux projets d'avenir, tant avec Anderlecht qu'avec Ostende. Il est encore trop tôt pour donner tous les détails à ce sujet. Nous allons nous assurer que le KV Ostende puisse poursuivre son développement, avec un ancrage supplémentaire qui corresponde au profil et aux ambitions du club. Tout cela, dans la lignée de ce qui a été fait ces dernières années."

Coucke est devenu l'actionnaire majoritaire et le président d'Ostende en 2013. Il avait succédé à Yves Lejaeghere. Sous sa conduite, le club a connu une progression constante, qui l'avait mené à la finale de la Coupe de Belgique la saison passée et à une première apparition en Coupe d'Europe cette année. L'aventure s'est achevée au troisième tour préliminaire de l'Europa League contre Marseille. "Ostende restera une équipe du top ces prochaines années, l'équipe solide que j'ai bâtie survivra."

A Ostende, les supporters interrogés ce jeudi par la VRT se montraient cependant très inquiets pour l’avenir de leur club. Certains parlent même de la fin du KV Ostende, craignant qu’il ne puisse survivre financièrement, après le départ de son sponsor principal.

Marc Coucke, investisseur "le plus wallon des Flamands"

Le Gantois Coucke (photo) est l'un des entrepreneurs les plus connus du pays. En 2014, il s'est fait connaître à la suite de la vente de l'entreprise Omega Pharma, dont il était le principal actionnaire, à l'Américain Perrigo pour un montant total de 3,6 milliards d'euros. Avec l'argent de ce rachat, ce Flamand connu a investi dans de nombreux projets en Belgique, d'abord dans le cyclisme, puis dans le football et dans le tourisme.

Le truculent chef d'entreprise devenait ainsi dès 2003 sponsor d'une équipe belge de cyclisme et, en 2013, propriétaire et président du club de football du KV Ostende. L'homme s'est aussi fortement investi dans le tourisme. Depuis son rachat de la société Durbuy Aventure en 2016, Marc Coucke a multiplié les investissements dans la commune ardennaise. Son associé Bart Maerten et lui y détiennent notamment une société de loisirs-aventures - La Petite Merveille - ainsi que plusieurs établissements hôteliers.

Par ailleurs, sa société d'investissement, Alychlo, est présente dans Mithra Pharmaceuticals, Fagron, Versluys (immobilier) ou encore Pairi Daiza.