2017 a battu tous les records d’embouteillage sur nos routes

Les usagers de la route en Belgique auront passé en 2017 plus de temps, plus souvent, dans des files que jamais auparavant. C’est ce que révèlent les chiffres annuels de l’organisation Touring Mobilis, publiés ce samedi. Les congestions du trafic se sont également étendues à l’ensemble du pays (et plus seulement sur les routes principales) et à l’entièreté de la journée. Des embouteillages se produisent en effet maintenant régulièrement en-dehors des heures de pointe du matin et du soir.

Le jour le plus congestionné de 2017 sur les routes de Belgique aura été le 11 décembre, jour marqué par d'importantes chutes de neige. Vers 11h, les files se sont étendues ce jour-là sur une longueur cumulée de 1.294 kilomètres. Du jamais-vu sur les routes belges. Le deuxième jour le plus encombré fut le dimanche 10 décembre, avec 755 kilomètres d'embouteillages cumulés, également en raison de chutes de neige.

Dans son baromètre annuel des files, Touring Mobilis constate que les embouteillages ne cessent de s'allonger. En 2014, la barre des 400 kilomètres n'avait jamais été franchie alors qu'une telle longueur de retenues a été constatée pendant 15 heures en 2017.

Les files sont également de plus en plus longues durant les heures creuses, en raison d'un déplacement des périodes de conduite, de plus en plus d'automobilistes désirant éviter les moments les plus congestionnés. Une plus grande flexibilité dans les horaires des travailleurs s'accompagne également d'une plus grande occupation des routes lors de périodes traditionnellement plus calmes.

D’après Hajo Beeckman (photo), expert en circulation routière à la VRT, les temps de voyage s’allongent effectivement aussi progressivement pendant les heures creuses autour de villes telles qu’Anvers et Bruxelles, qui connaissent depuis des années des embouteillages structurels. "C’est dû notamment au trafic pour les activités de temps libre", estime Beeckman.

"La pluie et la neige ont un impact important sur les embouteillages, mais les temps de parcours augmentent également à d'autres moments", conclut Touring Mobilis.

©Joost Joossen