Les limonades et autres boissons sucrées plus chères dès 2018

Dès le 1er janvier, les accises sur les boissons rafraichissantes non alcoolisées mais additionnées de sucre ou d’édulcorant seront augmentées. Le prix des limonades ou du coca cola, mais aussi des infusions et du thé devrait ainsi augmenter de quelques cents d’euro dans les commerces dès le 2 janvier.

L’augmentation des accises s’inscrit dans le cadre de l’accord estival du gouvernement fédéral sur le budget 2018 et représente une majoration de la "taxe santé" ou "taxe soda". Celle-ci a été introduite en janvier 2016, pour encourager les consommateurs à consommer moins de sucre.

Les droits d'accise sur les limonades - qui s'élèvent actuellement à 6,8133 euros par hectolitre - grimperont ainsi le 1er janvier à 11,9233 euros par hectolitre. Au litre, cela représente une différence de 5,1100 cents.

Si cette augmentation est répercutée sur les clients, une canette de soda coûterait environ 2 cents de plus, TVA comprise. La hausse serait de 1 cent pour une petite bouteille de 25 cl et 8 cent pour une bouteille de 1,5 litre. Les eaux aromatisées, sans sucre ajouté, ne sont pas concernées par la mesure.

Sont par contre bien concernées par l’augmentation d’accises les boissons rafraichissantes non alcoolisées additionnées de sucre ou d’édulcorants, y compris les variantes allégées de limonades et de coca-cola. Mais aussi les sirops que l’on dilue dans de l’eau, les poudres et granulés qui contiennent de petites quantités de sucre ou édulcorants, ainsi que certaines sortes de thés et d’infusions.