Enquête sur les publications violentes d’un inspecteur bruxellois

Les services de surveillance interne de la police locale de Bruxelles-Ouest (couvrant les communes de Jette, Ganshoren, Koekelberg, Berchem-Saint-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean) ont ouvert une enquête sur un inspecteur en chef qui a publié sur Facebook des contenus islamophobes et violents. L’information rapportée par l’hebdomadaire d’information belge Knack a été confirmée par la police de Bruxelles-Ouest.

L'inspecteur en chef de la police, responsable de la sécurité des transports publics des communes de Molenbeek-Saint-Jean, Jette, Ganshoren et Koekelberg, aurait publié des messages islamophobes et violents ces dernières années. Par exemple, un collage basé sur une publicité du magasin Decathlon qui présente des munitions accompagnées de la mention 'Migration Spéciale'.

Depuis la fin de l'année 2016 apparait également sur sa page une horrible vidéo d'une attaque qui montre "ce qui arrive aux ennemis d'Israël".

"Nous avons effectivement reçu différentes plaintes à propos de ces publications, nous avons donc ouvert une enquête", explique le commissaire Johan Berckmans, porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest. "L'enquête est entre les mains des services de surveillance interne et nous attendons les résultats pour décider quelles sanctions doivent être prises."

Jef Van Damme, chef de groupe SP.A au parlement bruxellois, juge inacceptable que l’inspecteur n’ait pas encore été suspendu. "Il ne s’agit pas d’une publication innocente. Cela témoigne au contraire d’une attitude constante, agressive. C’est inacceptable pour quelqu’un qui occupe pareille fonction. Il devrait rester neutre et irréprochable en toutes circonstances".