L’IRM annonce de violentes rafales de vent sur le pays cette nuit

L’Institut royal météorologique a placé l’ensemble du territoire sous code orange pour la nuit de mardi à mercredi en raison de vents violents annoncés. L’IRM avait lancé la mise en garde lundi pour le littoral uniquement (photo archives) - alors que le reste du pays se trouvait sous code jaune -, mais l’a étendue à l’ensemble de la Belgique. "Des habitations pourraient être endommagées". A certains endroits, des orages sont également prévus. Le service public fédéral Intérieur activera le numéro spécial 1722, pour les appels à l'aide liés aux intempéries.

Le vent devrait atteindre une puissance de 7 Beaufort sur le littoral et de 6 Beaufort à l'intérieur du pays dans la nuit de mardi à mercredi. Pendant la seconde partie de la nuit, les rafales pourront monter jusqu'à 110 km/h, voire davantage localement. De la pluie et de l'orage sont également prévus.

Le code orange indique qu'"un vent très fort avec des rafales encore plus fortes" sont attendus. "La vitesse du vent et des rafales est exceptionnellement élevée au-dessus des terres. Ce vent très fort avec des rafales rend la marche pénible face au vent, les arbres sont fortement secoués et des gros arbres peuvent être renversés, des branches peuvent se briser et des dégâts sérieux peuvent être occasionnés aux habitations."

L'IRM appelle donc la population à la plus grande prudence.

Parcs, bois et forêts bruxellois fermés

Les espaces verts de la Région bruxelloise seront fermés au public dans la nuit de mardi à mercredi et toute la journée du mercredi pour des raisons de sécurité, annonce Bruxelles Environnement ce mardi. Des rafales de vent de 80 à 120 km/h sont en effet attendues dès mardi soir.

L'Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement recommande de ne pas circuler dans les parcs, bois et forêts de la Région entre mardi 18 heures et jeudi 4 janvier. L'accès à ces espaces sera interdit et, pour ceux ne disposant pas de dispositifs de fermeture, des avis seront apposés aux entrées.

Les gardiens de parc et les surveillants forestiers seront également présents pour informer le public. La réouverture est prévue jeudi en matinée, après inspection, nettoyage et sécurisation des espaces verts. Bruxelles Environnement préconise en outre d'éviter de se tenir à proximité des arbres.

Le numéro spécial 1722 sera activé

Le Service public fédéral Intérieur activera ce mardi dès 20h le numéro 1722, que les citoyens peuvent appeler en cas de tempête ou d'inondations. Les personnes qui font face à des dégâts liés aux fortes rafales de vent ou aux inondations prévues par l'IRM sont priées de composer le 1722 pour joindre les pompiers, insiste le SPF Intérieur. Le 112 (photo) est en effet réservé aux situations de danger vital.

Le numéro 1722 a été mis en place le 1e août 2017 afin de désengorger le 112 quand il n'y a pas d'alerte vitale mais que l'intervention des pompiers est requise. "Si vous appelez tout de même le numéro d'urgence 112 pour une intervention non urgente des pompiers, l'opérateur ne vous aidera pas davantage et vous demandera d'appeler le 1722", prévient l'administration.

Le SPF Intérieur demande en outre aux personnes qui composent le numéro 1722 de faire preuve de patience. "Ne raccrochez pas car vous reviendrez au début de la file d'attente si vous rappelez quelques minutes plus tard. Pendant une intempérie, le nombre d'appels est important et augmente très rapidement. Les pompiers font tout pour intervenir aussi vite que possible mais ils ne peuvent pas être partout à la fois. Donc, si vous avez déjà appelé le 1722, ne rappelez plus pour demander quand les pompiers arriveront".

En cas d'interruption de l'appel, le SPF Intérieur conseille de ne pas rappeler immédiatement mais un peu plus tard. L'IRM prévoit des vents de 90 à 120 km/h pour la nuit de mardi à mercredi ainsi que des averses et des orages localement, ce qui pourraient mener à des inondations. Le 1722 sera automatiquement désactivé à la fin des intempéries.