16 nouveaux projets flamands pour retirer 350.000 camions de nos routes

A partir de 2018, le gouvernement flamand et les autorités portuaires flamandes vont soutenir 16 nouveaux projets. Ces projets doivent, à court terme, diminuer le transport de marchandises par route et le remplacer par la navigation intérieure et par le rail.

Grâce à ces projets, 350.000 camions circuleront en moins sur nos routes chaque année. "Ces projets ont été initiés  par des entrepreneurs ouverts à des solutions innovantes" a déclaré le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA).

La mobilité en Flandre pose un sérieux problème et les embouteillages sont toujours plus importants. En 2017, en moyenne, les files atteignaient 169 km, soit 11 km de plus que l’année précédente.

Selon le ministre de la mobilité Ben Weyts, ces embouteillages "paralysent les gens, nuisent à l'environnement et pénalisent l'économie". "L'immobilisme pèse aussi sur nos ports flamands, qui doivent pouvoir transférer rapidement les marchandises vers l'arrière-pays", a-t-il ajouté.

Le gouvernement flamand ainsi que les autorités portuaires ont donc recherché des projets innovants pour un transport durable de marchandises. Sur les 41 projets soumis, 16 ont été retenus.

"Nous avons opté pour des projets qui permettent de retirer beaucoup de volume sur les routes à court terme", explique Weyts. "Ensemble, toutes ces initiatives devraient retirer jusqu' à 350 000 camions de nos routes".

Pour certains projets de nouvelles liaisons sur le réseau ferroviaire ou fluvial existant seront établies. C’est ainsi, par exemple, qu’un liaison ferroviaire sera ouverte entre le port de Zeebrugge et la gare de Dourges dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

D’autres projets permettront de transférer les marchandises de la route vers les voies navigables intérieures ou le rail. Il s’agit notamment du transport de containeurs de cacao ou de déchets. Un autre projet prévoit aussi de faire rouler les camions la nuit plutôt qu’en journée.

Des projets de liaisons entre différents ports ont aussi été sélectionnés. Ainsi le port d’Anvers et celui de Gand disposeront d’une nouvelle liaison fluviale qui combinera les flux des containeurs existants entre ces ports.

Le transport de conteneurs ou de voitures actuellement effectué par la route entre les ports de Gand et de Zeebrugge seront transférés vers la navigation intérieure.