Le nombre de voitures de société continue d’augmenter

En 2017, 292.734 nouvelles voitures de société ont été enregistrées, soit 3,2% de plus que l'année précédente, rapporte mardi De Tijd sur base des chiffres de la Fédération belge de l'automobile Febiac.

"De nombreux employés continuent d'opter pour une voiture de société", souligne le porte-parole de la Fédération. "Même s'il y a une pression internationale sur notre pays pour contenir notre parc de voitures de société et même si la tendance actuelle est de changer nos habitudes en matière de mobilité, le Belge opte encore souvent pour la voiture de société".

"Si notre parc automobile a augmenté d’1,5% l’an dernier, le nombre de voitures de société a lui augmenté de 3%. C’est évidemment lié à la reprise économique mais aussi et surtout au fait qu’une partie de la rémunération des collaborateurs des firmes privées se passe toujours via la mise à disposition d’une voiture de société" a expliqué Joost Kaesemans de la Febiac.

"Entre les idées et les actes il y a la réalité financière. Cela prouve une fois de plus qu’il y a un réel besoin d’un budget mobilité. Cela pourrait constituer une alternative. Si les entreprises veulent vraiment rémunérer leur personnel d’une manière intéressante, une solution sur mesure doit être possible. Cela ne doit pas toujours être une voiture, ce budget devrait également pouvoir être utilisé pour les transports en commun ou, par exemple, une moto ou un scooter".

La Fédération belge des loueurs de véhicules (Renta) s'attend de son côté à ce que les changement prévus tels que le système "Cash for car", qui doit permettre aux employés de convertir en cash leur voiture de société, aient peu d'impact.