Pacte énergétique : pas encore de débat flamand

Un mois après l’accord sur le projet de Pacte énergétique interfédéral 2050 conclu entre les ministres fédéral et régionaux de l’Energie - et qu’ils devaient soumettre ensuite à leur gouvernement respectif -, le gouvernement flamand n’a pas encore adopté de position claire sur le Pacte énergétique. C’est ce qu’a indiqué le ministre-président Geert Bourgeois mardi en commission du Parlement flamand.

Aucun calendrier concret n'a été fixé, a ajouté Geert Bourgeois (photo). Pour l'opposition socialiste flamande, il est "très clair que le gouvernement flamand n'a pas l'intention de conclure un pacte énergétique interfédéral". Le 11 décembre dernier, les différents ministres compétents pour l'Energie étaient tombé d'accord sur un Pacte énergétique, lequel confirme notamment la sortie du nucléaire en 2025.

La N-VA, qui siège aussi bien dans le gouvernement flamand que fédéral, a toutefois rapidement tiré le frein à main, les nationalistes estimant n'avoir pas reçu de garantie concernant la sécurité d'approvisionnement du pays. Ils souhaiteraient voir deux réacteurs nucléaires maintenus en activité au-delà de 2025.

Interrogé mardi en commission du Parlement flamand, le ministre-président Geert Bourgeois a indiqué que le texte "n'avait pas encore été discuté" en gouvernement. "Si l'on signe quelque chose, il faut que cela soit bien construit et réfléchi, et que nous soyons au courant des conséquences de nos engagements. C'est pourquoi les ministres de l'Energie recalculent actuellement les conséquences de la note stratégique. Ce n'est qu'après cela qu'elle sera discutée au sein des différents gouvernements, et qu'ensuite nous travaillerons à un Pacte".

Pour l'opposition socialiste au Parlement flamand, l'exécutif n'a en réalité pas l'intention d'avancer dans ce dossier. "Le ministre (de l'Energie) Tommelein dit qu'aucun chiffre complémentaire n'est nécessaire et que le gouvernement pourrait prendre très rapidement une décision. Je crois donc que la N-VA a déjà tranché: le gouvernement flamand n'a pas l'intention de boucler un Pacte énergétique interfédéral", a commenté Joris Vandenbroucke.