Nouveau record pour la criée de Hoogstraten

L’entreprise Coöperatie Hoogstraten, qui gère la criée de fruits et légumes du même nom, a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 236 millions d’euros. C’est une hausse de 6,4% par rapport à l’année précédente. Cette croissance est attribuable tant à l’augmentation des volumes de vente qu’à des prix soutenus pour les fraises et tomates.

Les fraises ont ainsi connu le deuxième prix moyen le plus élevé de l'histoire de la criée, notamment en raison d'une certaine volatilité en juillet. Le volume a atteint quant à lui 32.000 tonnes, contre plus de 30.000 tonnes l'année précédente (2016).

Quant aux tomates (86.000 tonnes vendues à la criée en 2017), elles ont débuté la saison sur des prix exceptionnels, dus en partie au mauvais temps en Espagne. Conséquence, l'année est qualifiée par la criée de bonne, mais sans plus, pour ce légume-fruit.

Les résultats ont par contre été moins bons pour les poivrons, les concombres, les asperges, le kiwaï (ou kiwi d’été) et les cerises. Mais pas au point de trop ternir le tableau d'une année 2017 dont la criée anversoise se dit satisfaite.