Descheemaecker nie être à l’origine des fuites dans la presse

Marc Descheemaecker (N-VA), président du conseil d'administration de De Lijn nie avoir divulgué à la presse des informations sur d'éventuelles irrégularités financières de Tom Meeuws (SP.A). Le président du parti socialiste flamand, John Crombez a déclaré mardi soir dans "De Afspraak" (VRT) qu’il voyait une stratégie de la N-VA derrière ces révélations et avait ajouté que le président du conseil d’administration de De Lijn Marc Descheemaecker était, selon lui, le seul à pouvoir être à l’origine de cette fuite.

Selon Marc Descheemaecker, John Crombez est un "homme désespéré". C’est ce qu’il a déclaré dans l’émission "De ochtend" (VRT) mercredi matin.

"Je n'ai jamais eu le moindre contact avec les médias", a-t-il ajouté. "Bien sûr, il est possible qu'un journaliste ait collé des éléments d'information les uns aux autres. Mais je sais une chose et je le jure: je n'ai jamais eu de contact avec les journalistes de Dag Allemaal ou de Het Laatste Nieuws".

À son tour, Marc Descheemaecker s'intéresse de près à John Crombez. "Je pense que monsieur Crombez est désespéré parce que partout où vous regardez, il a des problèmes. Je pense que c'est un peu petit de sa part, mais je le comprends. Il est vraiment à terre et cherche maintenant un ennemi extérieur pour mobiliser ses troupes. Et je suis une cible facile puisque je me suis engagé à ne pas communiquer sur cette affaire".