Une chaîne humaine pour protéger les migrants du parc Maximilien

Une grosse opération de la police fédérale est prévue ce dimanche soir pour interpeller des migrants dans la zone de la gare du Nord et du parc Maximilien. La plate-forme citoyenne qui gère l'hébergement et le covoiturage des migrants prévoit de former une chaîne humaine en réaction à l’action policière.

L'intervention de la police serait prévue après la distribution des repas qui a lieu sur l'esplanade de la gare du Nord. La plate-forme citoyenne qui gère l'hébergement et le covoiturage des migrants a annoncé sur Facebook l'organisation à partir de 19 heures d'une chaîne humaine au départ des marches de la gare du Nord, rebaptisées "place de le peur", jusqu'au parc Maximilien, devenu désormais à ses yeux "carrefour de la solidarité".

Vers 20h30, le président de la Ligue des Droits de l'Homme Alexis Deswaef devrait prendre la parole afin de donner aux hébergeurs une formation sur leurs "droits face à la police".

"Après l'élan de solidarité envers les migrants, il est remarquable de constater qu'au sein même de l'appareil de l'Etat, la résistance s'organise également contre l'action du ministre de la Sécurité Jan Jambon, son collègue Theo Francken, et plus globalement celle de l'ensemble du gouvernement", a indiqué dimanche M. Deswaef à l'agence Belga.

Un responsable de l'opération a appelé vendredi le président de la Ligue des droits de l'Homme à l'issue d'une réunion au cabinet du ministre de l'Intérieur Jan Jambon planifiant une grosse action de la police fédérale - les polices locales ne veulent plus coopérer - dimanche soir au parc Maximilien.

D'autres actions sont prévues au moins une fois par semaine dans la zone de la gare du Nord, en fonction de la capacité policière régulièrement accaparée par l'organisation des Sommets européens, des matches de football ou d'autres événements.