Les selfies coupables de propagation de poux dans le secondaire

Les centres flamands d’accompagnement pour les élèves (CLB) reçoivent ces dernières années de plus en plus de signalements d’invasion de poux provenant des écoles secondaires. La principale raison de ce phénomène ? Les selfies…

C’est bien connu : les poux s’en prennent traditionnellement aux écoles maternelles et primaires. Mais depuis un certain temps déjà, le fléau touche de plus en plus de classes du secondaire. La raison est simple : nos ados adorent les selfies. Et pour réaliser ces autoportraits, ils ont tendance à coller leurs têtes l’une contre l’autre. Le temps d’un cliché, la petite bête en profite pour passer dans la chevelure voisine.

Mieux vaut donc conseiller à votre progéniture d’éviter de frotter sa tête à celle de leurs amis, malgré tout l’amour qu’ils peuvent leur porter. Parallèlement il est toujours efficace de vérifier de temps à autres les cheveux de vos enfants, qu’ils soient petits ou grands !

En attendant, nous vous proposons ci-dessous quelques légendes et vérités sur cette bestiole tant détestée. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les petits poux !

"Les poux sont liés l’hygiène"

"Il n’est pas correcte de dire que les poux se retrouvent dans les cheveux des "enfants sales"", indique Dirk Devroey, expert en médecine générale à l’Université flamande de Bruxelles (VUB). "Les poux se propagent via toute forme de contact. Les insectes se meuvent également via les vêtements. C’est la raison pour laquelle il y en a plus en hiver, lorsque les écharpes et les bonnets sont suspendus les uns à côté des autres aux porte-manteaux".

"Il y a plus de poux au début de l’année scolaire"

"C’est une légende", nous répond Dirk Devroey. "Il y a des poux toute l’année".

"Les poux sautent d’une tête à l’autre"

Faux : "les poux rampent", nous explique encore l’expert de la VUB. "Ils ne peuvent pas faire des kilomètres. Ils parviennent à survivre un moment dans l’eau, mais ils ne parviendront pas à prospérer dans les piscines où se trouve du chlore". Autre fait souligné par Dirk Devroey : "les poux ne se retrouvent jamais dans les poils pubiens, contrairement à d’autres sortes de petits insectes".

"Les poux préfèrent les têtes blondes"

Faux : "que les cheveux soient blonds, châtains ou noirs, les poux s’en fichent éperdument. Les personnes qui ont une longue chevelure ont toutefois plus de chances d’en attraper".

"Les démangeaisons sont provoquées par les poux qui se promènent"

Encore faux : "Les poux s’accrochent à la peau, à la racine des cheveux, où ils pondent notamment leurs œufs. Pour survivre, ils sucent le sang. Ce sont ces minuscules blessures qui engendrent des démangeaisons. Sachez également que les poux ne transportent pas de maladie".