Les transporteurs routiers mécontents de la fermeture du parking de Grand-Bigard

L’association professionnelle des entreprises flamandes en transport et logistique Transport en Logistiek Vlaanderen (TLV) est mécontente de la décision du bourgmestre de Dilbeek (Brabant flamand) de fermeture nocturne du parking autoroutier de Grand-Bigard situé le long de la E40. L’association redoute que cette fermeture ne cause des problèmes de capacité et ne compromette la sécurité routière.

L'aire de parking située le long de l'autoroute E40 à Grand-Bigard (Brabant flamand) sera fermée durant trois mois pour les routiers qui voudraient y passer la nuit. Cette décision a été prise par le bourgmestre de la commune de Dilbeek Willy Sergers (N-VA) après l'incident la semaine dernière au cours duquel une trentaine de "migrants en transit" avaient attaqué une patrouille de police qui voulait les interpeller. Les migrants tentent régulièrement de monter à bord des camions en direction du Royaume-Uni.

Selon la TLV, la fermeture des parkings autoroutiers ne résoudra pas le problème des migrants en transit et met en même temps en danger la sécurité des routiers.

Il y a quelques mois, le parking de Drongen (Flandre orientale) était également fermé aux camions la nuit. Selon TLV, il est probable que le stationnement à Wetteren sera très rapidement saturé et que les chauffeurs ne trouveront pas d'autres aires de repos. "Se reposer sur la bande d’arrêt d’urgence n'est pas une solution et c’est une mauvaise chose pour la sécurité routière".

La TLV demande que les parkings autoroutiers restent ouverts à court terme, mais qu'ils soient en même temps sécurisés par des sociétés de sécurité privées, en prévision d'investissements substantiels dans l'amélioration de la sécurité.