Plan de restructuration chez Carrefour: 1.233 emplois menacés en Belgique

Selon un communiqué de Carrefour Belgium "Les économies envisagées chez Carrefour devraient entraîner le départ de 1.233 travailleurs". Un conseil d'entreprise extraordinaire est en cours au siège central à Evere.

La mesure concerne 1.053 personnes dans les hypermarchés et 180 au siège central. Les hypermarchés Belle Île à Liège-Angleur et celui de Genk (Limbourg) devraient fermer leurs portes. Les mesures annoncées ne concernent pas les 443 supermarchés et les 296 magasins Express.

"Le plan de sauvetage initié en 2010 et le plan de redressement de Carrefour Belgique ont porté leurs fruits. Pendant ce temps, le secteur de la distribution a fait face à de nouveaux défis", justifie l'entreprise de grande distribution.

"Un plan de transformation est nécessaire pour réduire les coûts et investir significativement dans les secteurs créateurs de valeur tels que le développement numérique, les services, le bio, les produits frais et les marques Carrefour."

"Ce plan pourrait avoir des conséquences potentielles sur l'emploi dans les hypermarchés et au siège", conclut Carrefour, annonçant les chiffres de 1.053 suppressions d'emploi dans les hypermarchés et 180 au siège.

A l'inverse, Carrefour Belgium annonce l'ouverture de plus de 30 nouveaux supermarchés Market et Express dans le courant de l'année 2018, ainsi que la création de 70 points de retrait e-commerce.

La société prévoit également une expansion des heures d'ouverture afin de mieux servir les clients.

Un nouveau carnage social, selon le Setca

"Pour le SETCa, c'est un nouveau carnage social", indique jeudi le syndicat socialiste après l'annonce par Carrefour Belgium de la suppression de 1.233 emplois au sein de l'entreprise de grande distribution. "Nous sommes choqués par l'insolence de la direction et la froideur des infos reçues", ajoute le syndicat alors que le conseil d'entreprise extraordinaire au sujet de cette restructuration est toujours en cours au siège social à Evere.

Les hypermarchés Carrefour de Haine St-Pierre, Soignies et Froyennes vont se mettre en grève, annonce la CNE.
 

Charles Michel et Kris Peeters expriment leur soutien aux salariés

Le gouvernement fédéral fera tout ce qui est en son pouvoir pour apporter un soutien maximal aux salariés concernés de Carrefour et à leurs familles. C'est ce qu'ont déclaré jeudi le Premier ministre Charles Michel (MR) et le vice-premier ministre et ministre du Travail Kris Peeters (CD&V) dans une première réponse au plan de restructuration de la chaîne de grande distribution. Charles Michel et Kris Peeters "sont en contact avec la direction de Carrefour" et rencontreront les syndicats dès que possible", selon le porte-parole du Premier ministre.

 

"La Flandre va aider les travailleurs licenciés à trouver un nouvel emploi"

Le gouvernement flamand s'est dit prêt jeudi à aider les travailleurs affectés par la restructuration chez Carrefour à retrouver un nouvel emploi.

"Les licenciements annoncés chez Carrefour sont un coup dur pour les employés, avec un nombre de drames personnels", a réagi le ministre flamand de l'Emploi Philippe Muyters (N-VA).

"Avec le VDAB (le Forem flamand, ndlr) nous sommes prêts à aider ces personnes à trouver rapidement un nouvel emploi. Il faut pouvoir évaluer aussi rapidement que possible leurs compétences afin de leur fournir l'accompagnement adapté aussi vite que possible".