Le VDAB a bon espoir pour les travailleurs du Carrefour de Genk

L’office flamand de l’emploi (VDAB) se dit confiant : les travailleurs de l’hypermarché de Genk (Limbourg), voué à fermer ses portes dans le cadre de la restructuration annoncée par Carrefour, retrouveront tous un nouvel emploi. L’office justifie cet optimisme par le fait que "l’économie en Flandre est en pleine croissance".

Le VDAB attend pour l’instant le plan social de Carrefour, qui pourvoira de nombreuses informations à l’office de l’emploi. "Nous vérifierons alors, pour chaque personne concernée, ce qu’elle a comme bagage", indique Shaireen Aftab, du VDAB. "Certaines personnes peuvent directement réintégrer le marché de l’emploi. D’autres auront besoin d’une formation supplémentaire".

Les syndicats ont exprimé une inquiétude accrue pour les travailleurs les plus âgés de l’hypermarché de Genk. Nombre d’entre eux ont en effet travaillé toute leur vie pour ce magasin, et n’ont aucun diplôme. Mais le VDAB reste optimiste : "certaines personnes ont bel et bien une expérience en dehors de celle chez Carrefour, mais n’en sont même pas conscientes", explique Shaireen Aftab. "Peut-être qu’elles sont par exemple bénévoles depuis plusieurs années, une expérience qu’elles peuvent dès lors ajouter à leur CV".

Le Limbourg avait déjà été fortement touché économiquement lors de la fermeture de l’usine automobile de Ford Genk. Mais selon l’office flamand de l’emploi, la situation est loin d’être dramatique : "lorsque nous observons le nombre de postes vacants dans cette région, on constate que les choses vont relativement bien dans cette région", souligne la représentante du VDAB. "L’économie est en pleine croissance en Flandre".

Plan d'action des trois organismes de l'emploi

Les organismes publics de l'emploi et de la formation des trois Régions du pays ont été chargés vendredi par les ministres régionaux compétents de leur soumettre, d'ici le 19 février, un plan d'action global permettant d'activer dès que nécessaire des mesures d'accompagnement pour le reclassement des travailleurs de Carrefour.

Dans ce contexte, il sera demandé à Carrefour d'établir une liste des compétences de chaque personne qui perdra son travail afin de l'accompagner le mieux possible vers un nouvel emploi.