TUI condamné à 32.000 euros d'indemnisation pour 4 heures de retard

Le tribunal de première instance de Bruxelles a condamné vendredi le tour-opérateur TUI à verser une compensation à 54 passagers dont le vol, en provenance de la République Dominicaine, avait quatre heures de retard, rapportent Het Laatste Nieuws et le site aviation24.be. L'information a été confirmée par l'entreprise Claim It, qui représentait les passagers dans la procédure. Chaque passager obtient une indemnisation de 600 euros. TUI doit également couvrir les frais de procédure qui s'élève à environ 8.000 euro.

Le vol concerné revenait le 13 janvier de République dominicaine, avec une escale à Montego Bay, en Jamaïque. L'appareil a atterri avec quatre heures de retard à Bruxelles. Selon la réglementation européenne, les passagers ont droit, dans ce cas, à une compensation de 600 euros pour un vol de plus de 3.500 km.

Cinquante-quatre passagers ont réclamé cette compensation à Claim It, une entreprise spécialisée dans ce genre de procédures qui a donc demandé à TUI d'indemniser les voyageurs. Le tour-opérateur a refusé car selon lui, le retard a été causé par des contrôles de sécurité renforcés à la douane à Punta Cana.

La société intermédiaire a porté l'affaire devant le tribunal, qui lui a donné raison. Selon la justice, le contrôle douanier n'était pas imprévisible et n'a provoqué que jusqu'à deux heures de retard. Les 54 passagers obtiennent donc une compensation de 600 euros, dont 25% revient à Claim It. L'entreprise sera également remboursée des frais de procédure et d'administration, soit 8.022,95 euro.