Beaucoup de plus petits magasins Carrefour accuseraient un déficit

Près d’un quart des magasins Carrefour Express et 20% des Carrefour Markets est déficitaire, si l’on en croit les chiffres l’organisation patronale Unizo. Le large plan de restructuration annoncé par le groupe français du secteur de la grande distribution prévoit pourtant d’investir davantage dans ce type de magasins de proximité. Chez Carrefour, on affirme cependant tomber des nues par rapport aux chiffres de l’Unizo.

Selon Luc Ardies (photo) d'Unizo - qui se base sur les données de la Banque nationale -, 21% des Carrefour Express et Market sont déficitaires, soit un pourcentage un peu au-dessus de la moyenne, d'après lui. "Les supermarchés indépendants et de proximité sont 19,7% à n'être pas rentables. Ce qui est mieux que ce que réalisent les chaînes."

Jeudi, la direction de Carrefour a annoncé, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, un plan de restructuration qui pourrait toucher jusqu'à 1.233 travailleurs, dont 1.053 personnes dans les hypermarchés. La chaîne voudrait investir plus dans les magasins de proximité dans le cadre de son plan de transformation. D'après Luc Ardies, le choix de Carrefour d'investir dans les indépendants est une bonne idée.

Néanmoins, l'Unizo pense que Carrefour ne doit pas considérer ces indépendants "comme un simple canal de vente". Les magasins doivent aussi être rentables. Une stratégie de réduction des prix pourrait éroder cette rentabilité, met en garde l'Unizo.

La communication de ces chiffres laissent pantois chez Carrefour. "Nous nous demandons d'où sortent ces chiffres. Nous n'avons pas non plus l'habitude de communiquer à propos de sociétés autres que la nôtre, même s'il s'agit de franchisés et que nous avons donc tout intérêt à ce qu'ils se portent bien", indique le porte-parole Baptiste Van Outryve. S'il s'avère que des magasins sont déficitaires, Carrefour développera un plan d'action pour les aider, précise-t-on encore.

Seize magasins fermés ce samedi

Seize magasins Carrefour garderont portes closes ce 27 janvier, indique le site internet du groupe. Les hypermarchés de Bruxelles, du Brabant wallon, du Hainaut, celui de Belle-Ile (Liège), ainsi que ceux de Drogenbos, de Kraainem et de Genk sont fermés.

En région bruxelloise sont concernés les hypermarchés d'Evere, Auderghem et Berchem-Sainte-Agathe; en Brabant wallon ceux de Mont-Saint-Jean et de Bierges; dans le Hainaut ceux de Mons, Soignies, Haine-Saint-Pierre, Gosselies, Froyennes et Bomerée.

L'hypermarché de Belle-Ile, en province de Liège, est fermé aussi, de même que ceux de Drogenbos et Kraainem (Brabant flamand) et de Genk (Limbourg). Par ailleurs, les volets sont également clos au Carrefour Market de Waterloo.