Geert Bourgeois appelle les Britanniques à renoncer au Brexit

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a publiquement appelé mercredi les Britanniques à revenir sur leur décision de quitter l'Union européenne. "Nous l'avons déjà dit à plusieurs reprises, c'est une énorme bêtise", a-t-il déclaré au parlement flamand. La démarche de M. Bourgeois est remarquable, d'autant que même les leaders européens Donald Tusk et Jean-Claude Juncker ne vont pas aussi loin.

Le président du Conseil européen, M. Tusk, avait déclaré il y a quelques semaines que les Britanniques étaient toujours libres de changer d'avis, tandis que son homologue de la Commission, M. Juncker, avait précisé qu'il "aimerait bien" voir le Royaume-Uni revenir dans l'UE après le Brexit.

Le fait que le ministre-président flamand considère le retrait britannique comme une erreur n'est toutefois pas un secret. "Ce sera une mauvaise affaire pour tout le monde. Pour l'UE et pour Londres. Et aussi certainement pour nous (la Flandre, ndlr), alors que le Royaume-Uni est notre quatrième partenaire commercial", a-t-il déclaré mercredi, avant d'appeler les Britanniques à reconsidérer leur retrait. "Il n'est pas trop tard pour le faire, mais il faut bien entendu qu'une décision formelle soit prise sur cette question."

D'après le porte-parole de Geert Bourgeois, il n'appartient toutefois pas au ministre-président flamand de dire quelles mesures concrètes doivent désormais être prises. "Nous donnons uniquement le signal qu'en ce qui nous concerne, c'est regrettable et qu'il n'est jamais trop tard pour revenir sur une décision."

L'eurodéputé Sander Loones (N-VA) confirme pour sa part que Geert Bourgeois a parlé au nom de l'ensemble du parti. Le timing de cet appel s'expliquerait, selon lui, par l'actualité au Royaume-Uni et les positions divergentes, notamment au sein du gouvernement de Theresa May, sur le Brexit.