Appel à liquider des informateurs de la police d'Anvers

Des centaines d'exemplaires d'un document reprenant les noms de neuf personnes, avec la mention "Mort aux informateurs", ont été récemment distribués à Anvers et dans des communes périphériques, rapportaient les journaux du groupe Mediahuis. La police et le parquet confirment mercredi qu'une enquête a été ouverte, mais sans en dire davantage sur ces personnes qui sont accusées d'avoir donné des informations aux autorités dans des dossiers de drogue.

Les flyers accusateurs ont été distribués dans des boites aux lettres, mais aussi placés sous des essuie-glaces.

Le message survient alors que des rivalités secouent le milieu anversois de la drogue depuis quelques mois. Plusieurs incendies de logements et de véhicules semblent liés à ces tensions.

L'affaire concernerait un transport de drogue qui a mal tourné au port d'Anvers, mais le parquet ne confirme pas cette hypothèse.
Le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (N-VA), n'a pas souhaité commenter l'affaire.