Perrigo exige 1,9 milliard d’euros de Marc Coucke

Le géant pharmaceutique Perrigo américain, acquéreur de l’entreprise Omega Pharma, exige au moins 1,9 milliard d'euros de la part de Marc Coucke et du fond d’investissement Waterland, arguant d'une fraude dans la vente en 2014. L’entrepreneur gantois Marc Coucke risque en théorie toute sa fortune, et non plus seulement 250 millions d’euros dont il avait été question jusqu’à présent. Il devrait être fixé en 2021.

L’entreprise pharmaceutique américaine Perrigo a introduit sa plainte auprès d'un comité d'arbitrage, soit un document sérieux et solide, ont rapporté plusieurs sources au quotidien flamand Standaard, qui cite aussi la somme de 1,9 milliard d’euros exigée par Perrigo de la part de Marc Coucke et du fond d’investissement Waterland.

Perrigo (photo) accuse Coucke et Waterland d'avoir embelli de manière frauduleuse les finances de l'entreprise pharmaceutique Omega Pharma, lors de sa vente en 2014. Le géant américain avait alors déboursé3,6 milliards d’euros, y compris un milliard d’euros de dettes. Coucke avait reçu 620 millions d’euros en liquide pour ses actions et autant en actions de Perrigo.

Un panel d'arbitres doit maintenant déterminer s'il s'agit en effet d'une fraude ou d'astuces comptables. Vu le caractère très complexe du dossier, la procédure pourrait s'étaler jusqu'à 2021 pour déterminer si Perrigo a raison.

Jasper Jacobs

"Pleine confiance en l’avenir"

Marc Coucke a rétorqué avec une plainte également, affirmant que Perrigo n'a pas agi de bonne foi lors de la reprise d'Omega Pharma (photo).

"Dans notre Etat de droit, tout le monde peut réclamer des dommages très importants à tout le monde. C'est évidemment embêtant. Mais le contrat a été établi selon le droit belge. Une défense/contre-attaque est minutieusement examinée. Nous avons pleine confiance en l'avenir", réagit Marc Coucke sur Twitter ce lundi.

"Je ne ferai pas d'autres commentaires et je ne donnerai pas d'interview à ce sujet", ajoutait-il sur le réseau social.