Guy Verhofstadt a envie d’être conseiller communal à Gand

Si Guy Verhofstadt (Open VLD) obtient un bon score aux prochaines élections communales le 14 octobre, l'ancien Premier ministre compte bien, cette fois, siéger au conseil communal de Gand, fait-il savoir dans une interview publiée ce dimanche par le journal De Zondag.

Depuis janvier, on sait que l'actuel député européen et président du groupe parlementaire Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, poussera la liste des libéraux à Gand.

Il l'avait déjà fait en 2012 mais avait alors décidé de ne pas siéger. Guy Verhofstadt a été conseiller communal à Gand entre 1976 et 1982 et de 2007 à 2009.

"J'en ai envie, oui. A condition que j'obtienne un bon résultat et que les Gantois me veulent. J'habite et vis à Gand et j'ai quelque chose à raconter au sujet de cette ville", déclare l'ancien Premier ministre.
Il souligne vouloir en premier lieu soutenir son poulain, Mathias De Clercq, tête de liste. "Il serait le meilleur bourgmestre pour Gand. Mathias allie l'expérience comme échevin et l'enthousiasme de la jeunesse, une combinaison rare."

Guy Verhofstadt précise également que les libéraux gantois gardent toutes les options politiques ouvertes, y compris celle d'une collaboration avec la N-VA.

Enfin, le libéral ne veut pas trop s'étendre sur les scandales qui ont éclaté dans la métropole flamande. "Vous devez le demander aux responsables. Ce que je vois, c'est que des choses font surface. C'est quelque chose de bon dans une démocratie. Je vois aussi que l'on s'attaque aux problèmes, que l'on travaille à plus de transparence. Pour moi, c'est le plus important".