Batibouw ouvre les portes de sa 59e édition

Le plus grand salon belge de la construction, de la rénovation et de l’aménagement intérieur a ouvert ce jeudi ses portes aux professionnels, à Brussels Expo. Le grand public est attendu dès samedi et jusqu’au dimanche 4 mars. Un millier d’exposants présentent leurs nouveautés dans les domaines des revêtements de sols, des cheminées et feux ouverts, mais aussi de l’énergie renouvelable et de gadgets technologiques. La ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege, a annoncé à Batibouw l’introduction future d’une prime pour le remplacement de vieux poêles.

Parmi les nouveautés de cette édition 2018, notons le "walk of floors", consacré aux revêtements de sols et le "walk of flame" consacré aux cheminées et feux ouverts. Par rapport à l'édition 2017, l'espace consacré aux cuisines a été élargi à la demande des exposants, indique l'organisateur FISA.

Par ailleurs, la "light avenue" consacrée à l'éclairage intérieur est reconduite après une première édition "qui a eu beaucoup de succès", selon le CEO de FISA, Bart Van Den Kieboom. Plusieurs événements animeront également le salon. Le mardi 27 février, un "job day" permettra aux candidats aux métiers de la construction et de la rénovation de rencontrer les responsables recrutement de certains exposants. Pendant toute la durée du salon, des offres d'emploi seront affichées dans les palais de Brussels Expo.

La Confédération construction proposait ce jeudi son débat "Forum construction". Il sera consacré cette année à la sécurité. Les "Belgian Building Awards" seront décernés dans la soirée à des acteurs du secteur.

Ce salon s'ouvrira dans un contexte de stabilité pour le secteur de la construction, qui se retrouve pendant deux jours dans cette vaste bourse réservée aux entreprises. Le nombre de permis de bâtir octroyés avait connu un boom de fin 2013 à fin 2015, soutenu par la nouvelle réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments (PEB) en Flandre. Ainsi, en 2016, quelque 51.000 permis avaient été octroyés.

L'année 2017 marque un retour à la moyenne de ces 20 dernières années, avec 47.000 permis octroyés, selon les prévisions de la Confédération Construction.

Remplacement des vieux poêles

Près d'un Belge sur trois chauffe son habitation avec un poêle ou une cheminée. Pour Agoria, ces méthodes de chauffage ne devraient avoir aucun impact sur la qualité de l'air, a indiqué la fédération technologique ce jeudi à Batibouw. "Mais cela ne sera possible que si les gens brûlent de la bonne manière et si les vieux poêles sont remplacés", a expliqué Marc Lambotte, CEO d'Agoria. La fédération appelle donc au remplacement des anciens appareils.

Un "green deal" vient d'être lancé avec la Région flamande où la ministre de l’Environnement Joke Schauvliege (photo) dit travailler à une prime au remplacement de poêles anciens. On ne sait encore quand cette prime sera introduite. Des discussions existent également avec les Régions wallonne et bruxelloise, affirme Agoria.