"Brussels Air" permet de suivre la qualité de l’air en temps réel

Une nouvelle application pour smartphone permet de se tenir informé de la qualité de l'air en temps réel à Bruxelles et d'être averti en cas de pic de pollution ou d'activation du "Plan fortes chaleurs et pic d'ozone" dans la capitale. C’est ce qu’a indiqué jeudi le cabinet de la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault.

L'application "Brussels Air", qui utilise les données enregistrées par le réseau de stations de mesure de la Région bruxelloise, complète, avec les alertes SMS, le dispositif mis en place en 2016 par la Région pour avertir les citoyens en cas de pic de pollution.

"Cette application 'Brussels Air' est un outil important en termes d'information et de sensibilisation des Bruxellois. En parfaite connaissance de cause, ils pourront alors privilégier les modes alternatifs de déplacement ou renoncer à faire certains efforts physiques en cas de pic de pollution", indique le cabinet de la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault (photo).

Certains polluants de l'air - qui proviennent essentiellement du trafic automobile et du chauffage urbain - sont particulièrement nocifs pour la santé. Il s'agit notamment des particules en suspension PM10 et PM2.5, du dioxyde d'azote (NO2), du noir de carbone ou de l'ozone, qui peuvent provoquer des maladies cardiovasculaires, respiratoires ou encore des cancers.

Chaque année, la pollution atmosphérique est responsable de près de 12.000 décès prématurés en Belgique, d’après les chiffres de l'Agence européenne de l'Environnement.

Pics de pollution: Stib et Villo ! gratuits

Le gouvernement bruxellois a récemment approuvé en deuxième lecture son arrêté "Pics de pollution", qui instaure des règles "d'urgence" en cas de concentration élevée de microparticules dans l'air. A partir d'un certain seuil, sur une durée déterminée, le réseau des transports en commun de la Stib, ainsi que l'usage de vélos partagés Villo! deviendront gratuits, rapportent La Dernière Heure et La Libre Belgique ce vendredi.

De même, les vitesses seront réduites à 50 km/h sur les voiries limitées à 70, et 90 km/h, et à 90 km/h sur les voiries limitées à 120 km/h. Il sera par ailleurs interdit de se chauffer au bois s'il ne s'agit pas du seul moyen de chauffage du domicile.

Ces mesures entreront en vigueur en Région bruxelloise dès que le seuil 0 - seuil d'information et de sensibilisation - aura été observé durant deux journées consécutives (48h). Ce seuil est atteint lorsque la moyenne glissante de concentration des polluants sur 24h atteint 51 à 70 microgrammes par mètre cube d'air (µg/m³). Un nouveau polluant a d'ailleurs été ajouté dans l'indice de qualité de l'air. Désormais, les particules fines en suspension PM 2,5 seront également tracées.