Michel a reçu une douzaine de dirigeants de l’EU à Val Duchesse

A la veille du sommet informel, qui rassemble ce vendredi à Bruxelles les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union européenne hormis le Royaume-Uni (soit 27 pays), le Premier ministre belge Charles Michel a reçu au château de Val Duchesse (photo) les dirigeants de douze de ces pays pour des échanges "plus directs", sur le commerce, la transition énergétique, la défense, la migration, la place de l’Europe dans le monde et le futur cadre budgétaire européen après la sortie du Royaume-Uni de l’Union (Brexit).

La rencontre inédite précédent le sommet européen informel de ce 23 février s'est tenue dans une "ambiance chaleureuse et positive", a indiqué l'entourage du Premier ministre Charles Michel. La chancelière allemande Angela Merkel (photo ci-dessous), le président français Emmanuel Macron (photo) ou encore le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki participaient à ce dîner.

Les chefs de gouvernement Boïko Borissov (Bulgarie), Leo Varadkar (Irlande), Paolo Gentiloni (Italie), Juha Sipilä (Finlande), Xavier Bettel (Luxembourg), Mark Rutte (Pays-Bas), Antonio Costa (Portugal), Mariano Rajoy (Espagne) et Robert Fico (Slovaquie) étaient également présent. Ce dîner rassemblant des pays des différentes parties de l'Europe et de diverses tendances politiques a constitué une occasion pour les dirigeants présents d'avoir des échanges "plus directs" que lors des habituels sommets européens.

Le commerce, la transition énergétique, la défense, la migration, la place de l'Europe dans le monde ou encore le futur cadre budgétaire européen post-Brexit sont quelques thématiques qui ont été abordées lors de la rencontre. En rassemblant ces différents dirigeants, le Premier ministre belge, qui affirme régulièrement vouloir être dans le cockpit de l'UE, entendait jouer "un rôle actif pour donner un nouvel élan à l'Europe", expliquait son cabinet à la veille de la rencontre.

"La Belgique veut fonctionner comme un bâtisseur de ponts dans les différentes discussions européennes", précisait-il. Ce vendredi, les protagonistes du dîner se retrouvent à l'occasion d'un sommet européen à 27, sans le Royaume-Uni, consacré à des questions institutionnelles ainsi qu'au budget européen post-Brexit.