Manifestation à Bruxelles pour une politique d’asile plus humaine

Quelque 6.000 personnes ont défilé ce dimanche après-midi dans les rues de la capitale, au départ du parc Maximilien, dans le cadre de la manifestation "Human Wave for solidarity and humanity", réclamant une politique d’asile et de migration "plus humaine" de la part des autorités belges. Les manifestants voulaient exprimer leur solidarité avec les bénévoles qui aident les migrants.

Les syndicats et une centaine d’organisations dévouées à l’aide à la coopération et à la défense des droits de l’Homme avaient appelé à une manifestation au centre de Bruxelles ce dimanche après-midi.

Le cortège a quitté le parc Maximilien (photo archives), où des bénévoles s'occupent depuis des mois de venir en aide à des réfugiés, demandeurs d'asile et migrants. "Depuis le début, nous avons été informés par la police de contrôles ou d'arrestations. Cela montre que, même au sein de la police, certains sont insatisfaits de la manière dont ils sont instrumentalisés dans cette politique d'asile inhumaine. D'autres groupes de la société se joignent au mouvement. Nous demandons uniquement plus d'humanité", estime Mehdi Kassou de la Plateforme citoyenne pour l'accueil des réfugiés.

"Si un deuxième 'Calais' ne s'est pas créé à Bruxelles, c'est uniquement grâce aux citoyens et non à ce gouvernement", explique Alexis Deswaef, président de la Ligue des Droits de l'Homme.

C’est avant tout la politique menée par le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA), qui est critiquée par les manifestants. Ces derniers souhaitent que le Premier ministre Charles Michel (MR) intervienne, alors que le gouvernement fédéral a rappelé son soutien à la politique d’asile menée par Theo Francken.