Van Looy : "Ne plus attendre 20 ans la prochaine médaille belge"

Pour la première fois depuis 20 ans, la Belgique revient des Jeux Olympiques d'hiver avec une médaille. Le Louvaniste Bart Swings a remporté l'argent à l'épreuve du départ groupé en patinage de vitesse samedi à Pyeongchang. C’était l’un des deux espoirs de médaille pour notre pays en Corée du Sud (avec le snowboardeur Seppe Smits), indiquait ce dimanche Gert Van Looy, le chef de la délégation belge, au micro de Sporza (VRT).

"Grâce à la merveilleuse médaille d’argent de Bart Swings (photo), nous pouvons être satisfaits. La première médaille belge depuis 20 ans, cela laisse un très bon sentiment à la délégation", déclarait le chef de cette délégation et représentant du Comité Olympique et interfédéral belge (COIB). "Mais nous ne devons pas perdre de vue les résultats moins bons. Certains ont été franchement décevants et nécessitent une bonne évaluation, pour l’avenir".

"Nous avions espéré remporter une médaille en Corée du Sud, avec deux candidats en particulier. Bart Swings avait laissé entendre son désir d’atteindre le podium et est finalement parvenu à réaliser cet objectif. Seppe Smits (photo) a également atteint son objectif, à savoir parvenir en finale. Cela n’a pas été facile, en raison de sa blessure au genou".

"Les prestations des dames en bobsleigh (photo) ont par contre été plutôt décevantes. Nous nous attendions à ce qu’Elfje Willemsen atteigne tout de même une place dans le top 8. Mais quand on considère le classement mondial, nos dames en bobsleigh terminent à une place correspondant à leurs possibilités". Elles se sont classées 11e et 12e.

La délégation belge comptait aussi quelques skieurs, mais leurs prestations n’ont pas été à l’avant-plan. "Il n’y a que les athlètes qui peuvent s’entrainer dès leur jeune âge et tous les jours dans la neige qui parviennent finalement à skier au plus haut niveau", constate Gert Van Looy.

"En snowboard, nous pouvons entrainer les jeunes à un niveau élevé, mais pour le ski il nous est effectivement difficile de concurrencer les meilleurs athlètes au monde".

A propos d’une politique plus structurée en Belgique

"Il faut créer une certaine structure. Il est important que cette politique soit soutenue par des gens qui peuvent la mettre sur pied et la développer. En bobsleigh, nous avons entretemps lancé un fonctionnement structurel, qui a eu pour résultat une sixième place aux JO de Sotchi".

"Nous n’avons pas toujours cette possibilité dans d’autres fédérations. Il faut faire des choix dans notre politique. Où se trouve le prochain vivier d’athlètes et de talents, afin que nous veillions à ce que nos investissements soient rentables ? Espérons que, de cette façon, nous ne devrons plus attendre à nouveau 20 ans avant de voir un Belge remporter une médaille aux JO d’hiver", concluait Gert Van Looy au micro de Sporza.