La VUB et l'UZ Brussel envoient des centaines de lettres pour le Dr Djalali

La Vrije Universiteit Brussel (VUB) et l'Universitair Ziekenhuis Brussel (UZ Brussel) organisent mercredi une action de soutien par écrit à Ahmadreza Djalali, le professeur iranien invité à la VUB qui a été condamné à mort pour espionnage. Toutes les cartes seront envoyées à Vida Meh, l'épouse du chercheur, qui réside en Suède.

L'action commencera mercredi à midi et sera lancée par Gerlant Van Berlaer, collègue et ami de Ahmadreza Djalali. Il lira à cette occasion le texte qu'il a rédigé pour son confrère enfermé en Iran depuis avril 2016.

Avec cette mobilisation, qui prendra fin vers 14h00, la VUB et l'UZ Brussel demandent à leurs étudiants et leur personnel de rédiger des centaines de cartes à l'attention de M. Djalali et son épouse.
Amnesty International relayera cette action auprès des médias iraniens, tandis que l'université et l'hôpital en rendront compte à l'ambassade iranienne.

Le docteur Ahmadreza Djalali est un spécialiste en médecine d'urgence. Installé en Suède et professeur invité à la VUB, il est accusé par Téhéran d'avoir collaboré avec le Mossad à l'assassinat de deux responsables du programme nucléaire iranien il y a quelques années.