Le point sur la grève en Flandre et à Bruxelles

Les affiliés au syndicat socialiste des services publics mènent une journée de grève pour protester contre le projet de réforme des pensions du gouvernement fédéral. L’ACOD/CGSP demande au gouvernement de clarifier la liste des professions pénibles qui peuvent bénéficier d’un régime de retraite anticipée. Ce mardi matin, les conséquences de la grève étaient déjà bien visibles sur les routes avec de nombreux embouteillages et dans les transports en commun. Les conséquences se font sentir aussi dans certaines écoles, avec des professeurs absents, et dans les prisons. Sur le rail les perturbations sont plus importantes en Wallonie qu'en Flandre.

Au port d’Anvers, le changement d’équipe a eu lieu normalement ce mardi matin. Toutes les écluses sont opérationnelles depuis 8 heures, mais avec un régime adapté: les écluses de Kallo et Baudouin ne desservent que la navigation intérieure.

"Les nuisances restent limitées", a déclaré la porte-parole Annik Dirkx.

Gros embarras de circulation entre Anvers et Bruxelles

Il y avait ce matin vers 8h30, quelque 348 km de files cumulées sur les autoroutes belges. Selon Hajo Beekman de la rédaction de la circulation routière de la VRT, cela équivaut à l’heure de pointe matinale la plus embouteillée depuis la période de Noël.

Ce matin, il fallait éviter la E19 entre Anvers et Bruxelles suite à un accident à Machelen. On déplorait une heure de file.

Et puis, la circulation dans et vers la capitale reste problématique, indiquait Hajo Beekman.

Conséquences limitées à la poste

Chez bpost, l'effet de la grève reste limité", a déclaré le porte-parole Baudouin de Hepcée.

"Les cinq centres de tri ont travaillé normalement durant la nuit. Aucun centre de tri n’est bloqué.Les journaux ont été distribués presque partout. Pour les colis et les lettres, il peut y avoir des retards ici et là".

De nombreuses perturbations dans les transports en commun

A Bruxelles, seules quelques lignes de bus, six lignes de tram et trois lignes de métro sont exploitées ce mardi matin, indique la société régionale de transports en commun Stib.

Les lignes de métro 1, 2 et 5 sont exploitées, les lignes de trams 3, 4, 7, 82, 92 et 94 également. Quant aux lignes de bus, seules les lignes 15, 21 (jusque Brussels Airport), 29, 34, 66, 71, 87 et 95 et la navette 94 (suite aux travaux) sont desservies.

La Stib informe ses voyageurs en permanence sur l'état du réseau par téléphone (070/23 20 00) et via son site internet, Facebook et Twitter. Elle rappelle que des attestations de perturbation peuvent être obtenues en ligne.

Le réseau scolaire officiel perturbé

La grève se fait aussi sentir dans les écoles du réseau officiel géré par la Communauté flamande GO (en Flandre). Pour le moment, aucune école n'est fermée, mais il y a des établissements où de nombreux enseignants sont absents.

C’est le cas surtout à Bruges, Deinze, Tielt et Waregem et dans le Waasland, où de nombreux enseignants sont absents. Dans la plupart des écoles, il y a un accueil prévu pour les élèves malgré la grève.

Quatre gardiens de prison sur dix sont au travail

Dans les prisons, seuls 4 gardiens sur 10 travaillent en Flandre. Les conséqeunces de la grève se font surtout sentir à Louvain (1 sur 10), à Gand (1 sur 6), Turnhout, Termonde et Saint-Gilles (1 sur 3).

En Belgique francophone, 7 gardiens sur 10 travaillent. La plupart des problèmes concernent la prison pour hommes de Forest et le centre pénitentiaire de Marneffe, où seulement la moitié du personnel travaille.

La grève est également bien suivie dans les centres fermés. Dans le centre fermé de Bruges, par exemple, il y a un taux de grève de 90%.

Selon Gino Hoppe, le délégué syndical de l'ACOD, "il est logique que la grève soit bien suivie dans les prisons car les gardiens remplissent les conditions requises pour la définition d’un travail pénible".

A la SNCB, la grève est surtout suivie en Wallonie

La grève cause surtout des perturbations dans les chemins de fer en Wallonie. Il n' y a pas de train entre Liège et Bruxelles, il n' y en a qu'un sur cinq depuis Namur.

En Flandre, il y a un peu moins de perturbations. C'est la ligne entre Anvers et Bruxelles qui est la plus touchée, seul un train sur deux circule, entre Gand et Bruxelles deux trains sur trois.

Entre Gand et Anvers, 80% des trains circulent. Entre Ostende et Bruxelles, 90 % du trafic, ainsi qu'entre Courtrai et Gand.

BELGA/LALMAND

Conséquences limitées chez De Lijn

Dans la ville d' Anvers, 6 trams sur 10 circulent normalement et 4 bus sur 10. Dans le reste de la province, 7 lignes sur 10 de la société De Lijn sont  desservies.

A Gand, on note aussi des perturbations dans les trams et les bus. Moins de perturbations par contre dans le Brabant flamand et en Flandre occidentale, où 9 bus sur dix circulent normalement. Par contre en ce qui concerne le tram de la côte, seuls 50% des conducteurs travaillent.

La collecte de déchets perturbée à Bruxelles

La collecte de déchets en Région bruxelloise était fortement perturbée mardi matin en raison de la grève.  

Bruxelles-Propreté a recensé une douzaine de communes de la Région bruxelloise où les collectes n’étaient pas assurées complètement.