Celles et ceux qui ont vécu l’hiver '63 savent ce qu’est le vrai froid

Vous n’avez pas pu passer à côté : l’Europe est frappée de plein fouet par une vague de froid sibérien. Mais en replongeant dans les archives de la VRT, la rédaction a pu constater que nous étions finalement relativement épargnés.

Au Royaume-Uni, la vague de froid est qualifiée de "Beast from the east" (Bête de l’Est), alors qu’en France, on parle du "direct Moscou-Paris". La Belgique aussi grelotte en cette période de vortex polaire. Mais en replongeant dans les archives de la VRT, la rédaction de la radio-télévision publique flamande a pu constater que nous étions finalement relativement épargnés.

L’hiver 1946-1947 avait ainsi connu des températures négatives si drastiques que l’Escaut et une partie de la Mer du Nord avaient gelé. A Tamise (Flandre orientale), les habitants avaient même la possibilité de traverser le fleuve à pied. Le mois de février le plus froid reste celui de 1956, avec une température moyenne de -6,1°C. L’hiver le plus froid a quant à lui été enregistré en 1962-1963, avec une moyenne de -2°C. Un médecin de l’époque indique : "l’air froid est bon pour la santé, en tous cas celle des gens qui ne sont pas malades, qui sont bien nourris et bien vêtus". C’est toujours le cas en 2018, excepté durant les pics de pollution, tels qu’on en a connus ces derniers jours.

Découvrez ci-dessous les impressionnantes images d'archive de la VRT :