Des travailleurs d’AB InBev bloquent des dépôts dans le pays

Pour la deuxième journée consécutive, des travailleurs d’AB InBev bloquent plusieurs dépôts du géant brassicole dans le pays, ce vendredi. Ils protestent contre l'échec, mercredi soir, des négociations relatives à l'établissement d'une convention collective de travail dans ses entrepôts. "Nous n'avons pas pu nous mettre d'accord sur le volet financier", expliquait Kris Croonenborghs du syndicat socialiste. Plusieurs établissements Horeca ne seront pas livrés en bières ce vendredi.

AB InBev veut restructurer dans ses dépôts. Le premier dépôt qui serait concerné est celui de Hasselt : quatre travailleurs devraient déménager de leur poste à Louvain vers Hasselt. Les négociations sur cette restructuration ont échoué. C’est la raison pour laquelle des travailleurs en colère bloquent depuis jeudi des dépôts dans tout le pays.

"Le motif serait le déménagement de 4 collaborateurs de Hasselt à Louvain. AB InBev réalise bien que ce changement aura un impact sur les déplacements des collaborateurs concernés et est tout à fait d'accord de récompenser la flexibilité de ces personnes", souligne la direction du géant brassicole en réaction ce vendredi.

Selon AB InBev, les négociations ont échoué suite à l'exigence des syndicats d'attribuer "une indemnité de déménagement aux chauffeurs qui devront déménager dans le courant de l'année vers un tout nouveau bâtiment logistique à 850 m de la location actuelle - afin d'y effectuer exactement le même boulot".

De plus les syndicats demandent des primes de motivation supplémentaires pour travailler avec une tablette au lieu d'utiliser papier et crayon pour enregistrer les livraisons, explique AB InBev. AB InBev souhaite donner au dialogue social toutes ses chances afin de miser sur la modernisation et la flexibilité en collaboration avec son réseau régional de dépôts.

Des travailleurs d'AB InBev ont bloqué jeudi et ce vendredi à nouveau plusieurs dépôts du géant brassicole dans le pays. Le représentant des travailleurs explique que la direction entend déplacer son dépôt de Hasselt et faire travailler une partie son personnel à Louvain. "AB InBev envisage ce type d'opérations pour d'autres dépôts, c'est pourquoi nous négocions une convention collective de travail cadre qui s'appliquerait dans des cas pareils", indique Kris Croonenborghs du syndicat socialiste.

Les discussions de mercredi ont achoppé sur les éléments financiers de la convention. Les actions des travailleurs se poursuivent ce vendredi. "La direction ne nous a pas encore donné de signal quant à sa volonté de reprendre les négociations", commente Croonenborghs.

Les cafés bientôt à sec ?

Les dépôts d’AB InBev étant bloqués, des centaines de cafés ne seront pas approvisionnés ce vendredi non plus. Les consommateurs ne doivent cependant pas se faire du souci : ils devraient encore pouvoir boire leur bière préférée pendant le week-end dans le café de leur choix. C’est en tous cas ce qu’affirmait prudemment Filip Vanheusden de Horeca Vlaanderen.

"La plupart des débits de boissons ont encore suffisamment de réserves. Mais les commerces où des boissons devaient être livrées ce vendredi pourraient éventuellement avoir des problèmes pendant le week-end". Vanheusden estime que si le blocage des dépôts se poursuit, l’approvisionnement des cafés et restaurants pourrait bien commencer à poser problème (photo archives).