La KUL enquête sur des illustrations d’expériences scientifiques retouchées par Photoshop

La KUL, l’Université catholique de Leuven a retiré certaines publications scientifiques parce que des illustrations d’expériences auraient été retouchées par le logiciel Photoshop. Ces manipulations ont été découvertes par une célèbre lanceuse d’alerte. L’information est révélée, ce samedi, par le quotidien De Standaard.

Le KU Leuven examine actuellement une vingtaine d’articles de 1999 à 2013 qui contiendraient des manipulations dans des résultats d’études scientifiques. Des chercheurs auraient retouchés des photos et des illustrations d’expériences grâce au logiciel Photoshop.

Deux articles ont déjà été retirés, un autre a été officiellement corrigé. L’enquête de la Commission d’intégrité scientifique arrive en phase finale.

"D’autres corrections ou retraits de publications suivront très probablement", écrit De Standaard. Le recteur de la KU Leuven Luc Sels attend le résultat des recherches. "S’il s’avère qu’une fraude a effectivement été commise, nous ne la dissimulerons pas et nous prendrons les mesures nécessaires".

"Chaque publication où des données ou des photos ont été manipulées est une publication de trop", a déclaré à la VRT Chris Van Geet, vice-recteur de la KU Leuven. "Malheureusement, ce type de fraude est de plus en plus courante de nos jours parce que les photos et les images peuvent facilement être retouchées par ordinateur".

Tout avait commencé au printemps dernier. La célèbre lanceuse d’alerte Claire (un pseudonyme) avait alors envoyé un mail au recteur de la KUL de l’époque, Rik Torfs, comportant un lien vers une plate-forme en ligne où n’importe qui pouvait signaler des anomalies dans des publications