Y a-t-il un deuxième loup en Flandre ?

Un deuxième loup a peut-être fait son apparition en Flandre. C’est ce qu’affirme le site internet welkomwolf.be. Ces derniers jours, chez deux éleveurs de moutons du Limbourg on a retrouvé un mouton mort. Ces deux ruminants ont sans doute été tué par un loup et il ne s’agirait pas de la louve Naya.

Samedi, deux éleveurs de moutons l’un de Bree et l’autre de Rotem -une commune de l’entité de Dilsen-Stokkem- dans le Limbourg ont découvert chacun un mouton mort. Les deux ruminants ont plus que probablement été tués par un loup. C’est ce qu’affirme le site internet welkomwolf.be.

Or il ne s’agirait pas de la louve Naya qui se déplace depuis un moment dans le Limbourg, c’est en tous cas ce que pense welkomwolf.be, qui fait partie de l'organisation de protection de la nature Landschap vzw, via ce site les particuliers peuvent signaler la présence d'un loup.

Ce deuxième loup se déplace en journée et dans un environnement habité des environs de Wijchmaal-Peer, Dilsen, Stokkem et Meeswijk. Or ce comportement ne correspond pas à celui de la louve Naya qui est plutôt craintive. "Naya parcourt déjà depuis deux mois la région de Léopoldsburg où se trouvent 400 moutons et ne les a pas touché" affirme Jan Loos de welkomwolf.be. C’est la raison pour laquelle il pense qu’il y a sans doute un deuxième loup.

De plus, un loup a peut-être aussi été repéré aux Pays-Bas - lui aussi s’est attaqué à des moutons. Il est donc possible que ce loup ait pu traverser la vallée de la Meuse du nord au sud.

L'équipe de welkomwolf. be est actuellement à la recherche de traces laissées par des loups près des moutons morts. Par ailleurs, des données GPS de la louve Naya en provenance d'Allemagne sont également examinées, pour déterminer si elle était ou non présente sur ces sites.