Deux explosions endommagent des voitures et façades à Deurne

Une quinzaine de voitures et plusieurs façades d’habitations ont été endommagées, vers 3h dans la nuit de jeudi à vendredi, par deux explosions dans le district anversois de Deurne. Les riverains ont été réveillés en sursaut par les déflagrations. Les explosions ont été causées par des grenades à main. L'enquête n'a pas encore permis d'arrêter un suspect.

La police judiciaire fédérale a lancé une enquête, tandis que le laboratoire de la police et le service de d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) sont descendus sur place.

Les deux explosions qui ont endommagé une quinzaine de voitures et sept façades d'habitations dans le district anversois de Deurne ont été causées par des grenades à main, a indiqué le parquet d'Anvers en fin d'après-midi.

L'un des deux projectiles a, semble-t-il, atterri sur le trottoir qui fait face à l'un des logements, tandis que l'autre a explosé sur la chaussée. Aucun suspect n'a encore été arrêté. La police, qui effectue une enquête de voisinage, recherche de potentiels témoins et/ou des images de l'incident.

Selon le parquet, l'affaire pourrait avoir un lien avec des faits précédents de violence liés au milieu de la drogue anversois. Ces derniers mois ont vu plusieurs véhicules ou bâtiments faire l'objet de dégradations volontaires, généralement sous la forme de coups de feu.

D'autres pistes sont néanmoins également envisagées.