La N-VA opposée à la consigne sur les cannettes et les bouteilles en PET

La N-VA s'est opposée mardi à l'introduction d'une consigne sur les cannettes et les bouteilles en plastique (PET). « Un système de consigne mettra tout le monde à contribution y compris les gens qui trient déjà leur déchets » estiment Matthias Diependaele en Wilfried Vandaele (N-VA). De son côté, la ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) estime que la N-VAZ ne respecte pas les accords conclus en ce sens au sein du gouvernement flamand.

La N-VA craint que la mesure entraîne une hausse des prix à la consommation et atteigne les gens, qui trient déjà leurs déchets. Elle propose en guise de solution de rechange une politique des déchets au bord des routes qui soit "plus intelligente et plus ambitieuse".

Mais selon la ministre Joke Schauvliege, ce faisant, la N-VA s'en prend aux accords conclus au sein du gouvernement de Geert Bourgeois. "La N-VA fait une croix sur la consigne, avant même que l'évaluation ait pu être faite. Cela ne correspond pas aux accords conclus au sein du gouvernement", a estimé la ministre CD&V.

En Flandre, le système consigne fait de plus en plus consensus. Un mouvement en ce sens est notamment né au départ des villes et communes. 88 communes flamandes ont déjà adhéré à l’alliance pour la consigne Statiegeldalliantie (une alliance entre communes flamandes et néerlandaises). Selon une enquête de Test-Achats, plus de deux tiers des consommateurs sont également en faveur de cette mesure.

Sur les bancs de l'opposition, le SP.A et Groen ont vivement déploré l'attitude de la N-VA.