Le littoral veut chasser les mouettes avec des drones

Les cités balnéaires d'Ostende et Blankenberge (Flandre occidentale) vont tenter de se débarrasser des mouettes qui les importunent avec l’aide de drones. Ostende a présenté mardi un nouveau plan d'actions pour régler la problématique - la mesure la plus étonnante étant l'utilisation de drones pour repérer les nids des mouettes. Les pompiers pourront ensuite intervenir pour détruire les œufs dans ces nids.

Des moulins à vent brillants, des voitures téléguidées, des épouvantails ou encore des contraceptifs. Voici les suggestions faites ces dernières années par la commune d’Ostende - très touristique - pour endiguer la présence massive de goélands argentés et bruns. La commune de Blankenberge (photo) va, elle, commencer à administrer des contraceptifs aux mouettes pour en réduire la reproduction.

Ces oiseaux amènent leur lot d'inconvénients, principalement durant la période de reproduction: les sacs poubelles troués pour chercher de la nourriture et les nuisances sonores provenant des nids.

Ostende a dès lors décidé d'utiliser un drone cette année. "Tous les nids seront cartographiés pour la fin avril. Les pompiers pourront atteindre plus facilement les toits pour s'attaquer aux nids sans la permission des propriétaires", a expliqué le bourgmestre ostendais Johan Vande Lanotte.

La collecte des déchets sera également mieux redistribuée à Ostende. A Knokke-Heist, la collecte se passe depuis peu pendant la nuit, pour éviter que les mouettes ne déchirent les sacs poubelle en rue. Les communes balnéaires de Blankenberge et Middelkerke organisent aussi déjà, de plus longue date, la collecte des immondices pendant la nuit.