De Wever : les Pays-Bas ont une dette envers l’Europe en matière de trafic de drogue

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA), s’en est pris mercredi soir sur la chaîne de télévision néerlandaise NOS, à la politique des Pays-Bas en matière de drogues douces. "La politique néerlandaise de tolérance a profondément enraciné la criminalité organisée aux Pays-Bas", a déclaré De Wever. "Et à présent nous en subissons aussi les conséquences à Anvers".

Mercredi soir, le magazine Terzake (VRT) a diffusé un reportage sur la mafia marocaine connu sous le nom de "Mocro Maffia" très active dans le trafic de la drogue et présente aux Pays-Bas mais aussi à Anvers.

D’après le bourgmestre d’Anvers en ce qui concerne la criminalité liée à la drogue, les Pays-Bas ont une dette envers l’Europe", surtout depuis que ce trafic a migré du port de Rotterdam vers Anvers.

"La politique néerlandaise de tolérance a profondément enraciné la criminalité organisée aux Pays-Bas", a ajouté le bourgmestre d'Anvers à la télévision néerlandaise.

"Et à présent, avec un port (celui d’Anvers ndlr) qui est aussi très important pour le commerce avec l'Amérique du Sud, nous subissons les conséquences également.

"Le flux se déplace de Rotterdam à Anvers", affirme De Wever. "Il y a 5 ans, on parlait encore de 5.000 kg de drogue, l’an dernier c’était 40.000 kg. Et pourtant les fouilles pour trouver de la drogue n'ont pas augmenté".

Toujours d’après De Wever, la criminalité organisée se trouve encore aux Pays-Bas mais cherche à présent des complicités à Anvers. "

Dans sa guerre contre la mafia de la drogue, la ville d’Anvers va surtout s’attaquer aux flux financiers provenant de la drogue", a encore déclaré De Wever.
 

20 personnes liquidées par la Macromaffia à Amsterdam

Selon le journaliste néerlandais Jan Meeus (NRC) interrogé par la VRT, les différentes bandes criminelles organisées à Amsterdam ne respectent plus aucunes règles, des proches de témoins sont abattus de sang froid en plein jour et de nombreuses personnes craignent pour leur vie. La police néerlandaise est actuellement en train d’enquêter sur une série de meurtres.

Quant aux ports de Rotterdam et d'Anvers, selon ce journaliste ils seraient interchangeables pour les trafiquans de drogue.