La Grande Marche pour l'Europe lancée à Bruxelles

Le mouvement issu du parti la République en Marche, du président français Emmanuel Macron (photo), a entamé ses activités ce samedi dans plusieurs grandes villes européennes. Parmi elles, Bruxelles, où l’ancien Premier ministre belge et actuel président du groupe parlementaire Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE), Guy Verhofstadt, a été invité au lancement en tant qu’Européen convaincu.

Le but de La Grande Marche pour l'Europe est de fournir un diagnostic de la vision des Européens, et notamment des Français de l'étranger, sur l'Union européenne. Tous ces avis, qu'ils soient positifs ou négatifs, serviront de base pour l'élaboration d'un programme électoral pour le scrutin européen de 2019.

Afin de procéder à cette consultation, le mouvement a développé une application permettant à tout un chacun de donner son opinion. D'ici au 5 mai, de nombreux événements et débats seront organisés dans plusieurs pays de l'Union afin d'entrer en contact avec les citoyens français et européens.

"A l'avenir, il nous faudra un grand mouvement qui pourra constituer une solution aux vieilles formations démocrates-chrétiennes et socialistes qui dominent la politique européenne depuis des décennies", estime le Gantois Guy Verhofstadt (photo archives), qui préside depuis des années au parlement européen le groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe.

"La maladie européenne est provoquée par un système politique sclérosé et trop lent à réagir. C'est le début d'un mouvement qui doit nous mener à la réforme de l'Europe", estime l’ancien Premier ministre libéral.