Liaison plus rapide, parfois plus chère, entre Bruxelles et Amsterdam

Le train Benelux, l'Intercity qui relie Bruxelles et Amsterdam, roulera dès ce lundi avant tout sur une ligne rapide. La durée du trajet sera ainsi raccourcie d'une demi-heure, pour ne plus faire que 2 heures et 53 minutes. Les tarifs seront variables et pourront dans certains cas (réservation tardive, week-end) être un peu plus élevés qu'actuellement. A noter aussi qu’un ticket SNCB sera un euro plus cher que l’équivalent acheté aux chemins de fer néerlandais (NS).

Le train Benelux circule actuellement encore sur les voies classiques, mais il empruntera à partir de lundi une portion de ligne à grande vitesse. Les gares de Noorderkempen et Breda feront alors partie du nouveau trajet, celles de Roosendaal et Dordrecht en seront exclues.

Le train reliera douze fois par jour Bruxelles et Amsterdam via Brussels Airport, Anvers et Rotterdam. Quatre fois par jour, il poursuivra vers La Haye après Rotterdam.

Les tickets du train Benelux deviennent variables. Pour les réservations opérées au moins 7 jours à l'avance pour un jour de semaine, le tarif sera plus intéressant que celui actuellement pratiqué. Mais en cas de réservation de dernière minute ou pour un voyage de week-end, le prix sera plus élevé.

A partir du mois de mai, le train Benelux sera aussi plus long, comptant 7 voitures au lieu de 6. Le nombre de places assises passera ainsi de 500 à 585. A côté de l'Intercity, Thalys et Eurostar relient également les deux capitales, à raison de respectivement 14 et 2 aller-retours quotidiens.

Tickets de trains Benelux plus chers via la SNCB

Les voyageurs qui veulent prendre un train Benelux pour se rendre aux Pays-Bas auront plutôt intérêt à surfer sur le site des chemins de fer néerlandais (NS). Les tickets y sont en effet systématiquement un euro moins chers que sur le site de la SNCB.

"Nous retenons un euro de coût de distribution", expliquait Bart Crols, porte-parole des chemins de fer belges. Ce coût de distribution existe depuis longtemps. Et il sera maintenu même si le train Benelux (l'Intercity entre Bruxelles et Amsterdam) empruntera la voie rapide dès lundi, confirmait Crols.

Cet euro supplémentaire a été introduit parce que les trains classiques internationaux (donc pas les Thalys ni les Eurostar) doivent être entièrement rentables. La SNCB ne peut pas, comme sur les lignes domestiques, compter sur l'aide de subsides pour combler ses pertes potentielles.