Succès des week-ends pour hommes célibataires à Westmalle

L’invitation lancée par l’abbaye de Westmalle (entre Anvers et Turnhout) aux hommes célibataires qui souhaitent découvrir la vie monastique le temps d’un week-end a remporté un succès inattendu. A tel point que les pères ont dû faire une sélection. "Nous ne nous attendions pas à une réponse aussi massive", avouait le père Guerric Aerden à VRT NWS. L’abbaye trappiste fondée en 1794 (photo) abrite aujourd’hui une communauté d’une vingtaine de moines. Ils fabriquent de la bière et du fromage.

En février dernier, une annonce surprenante avait été publiée dans le quotidien anversois Gazet van Antwerpen. L’abbaye des pères trappistes de Westmalle, installée entre Anvers et Turnhout, était à la recherche "d’hommes qui ont envie de vivre". L’appel s’adressait aux hommes célibataires qui souhaiteraient découvrir la vie monastique, le temps d’un week-end.

Le premier des deux week-ends découverte proposés par la communauté de pères est celui du 6 au 8 avril, le second aura lieu du 13 au 15 juillet. Le premier affiche complet. Vingt célibataires suivent les moines tout ce week-end, mais un nombre bien plus important de candidats s’étaient fait connaitre.

Un succès auquel ne s’attendait pas le père Guerric Aerden. "Je pensais que nous recevrions certaines réponses, mais pas qu’elles arriveraient en masse. C’est donc une opération réussie". A tel point que les pères ont dû faire une sélection des candidats retenus.

La raison de ce succès ?

"Quand je lis tous les récits que nous avons reçus par email, il semble y avoir chez les hommes d’âge moyen un grand besoin de s’arrêter un instant pour réfléchir à la façon dont ils veulent poursuivre leur vie. "Quel sera mon prochain projet de vie ? Comment tout organiser ?" Ce type de questions concernent d’ailleurs un grand nombre d’hommes célibataires".

Que proposent les pères ce week-end à leurs visiteurs ? "Nous demandons tout simplement aux candidats de suivre le rythme de notre journée, qui n’est pas flexible", soulignait le père Guerric.

Concrètement, la journée des pères se compose d’une succession de moments de prière, de méditation, de travail manuel et de lectio divina, la lecture des textes sacrés. "Nous leur demandons de nous suivre et de faire ces activités avec nous".

Le second week-end de découverte de la vie des pères trappistes de Westmalle afficherait aussi déjà complet.