Paris-Roubaix : Michael Goolaerts fait un arrêt cardio-respiratoire

Le Slovaque Peter Sagan a remporté ce dimanche la 116e édition du Paris-Roubaix, devant le Suisse Silvan Dillier et le Néerlandais Niki Terpstra. Pas de Belge sur le podium, mais Greg Van Avermaet (vainqueur l’an dernier), Jasper Stuyven et Sep Vanmarcke suivent dans cet ordre le trio de tête. Jens Debusschere a terminé dixième. Les pavés de l’Enfer du Nord ont vu le jeune Belge Michael Goolaerts faire une chute (photo) dans le 2e secteur pavé puis un arrêt cardio-respiratoire. Il a pu être réanimé et transporté au centre hospitalier de Lille, dans "un état grave".

"Michael Goolaerts a été impliqué dans une chute et contraint à l'abandon", a communiqué son équipe Veranda's Willems-Crelan. "Il a été emmené à l'hôpital. Pas plus de nouvelles pour le moment." Peu avant 14h, Michael Goolaerts a chuté et s'est retrouvé inconscient et en arrêt cardio-respiratoire, selon les sapeurs-pompiers.

Il a été pris en charge et réanimé par l'équipe médicale de la course, puis les sapeurs-pompiers et le Smur, avant d'être héliporté à l'hôpital de Lille. Plusieurs médias avaient annoncé effectivement que le coureur de 23 ans avait dû être réanimé suite à un arrêt cardiaque. Il est tombé dans le deuxième tronçon pavés à Briastre, après 100km de course.

Vers 18h15, le responsable pour la presse de l’équipe Veranda’s Willems-Crelan annonçait que Goolaerts était toujours à l’hôpital. "Nous ne pouvons pas en dire beaucoup plus pour l’instant. Nous attendons et communiquerons quand nous en saurons davantage".