Un dentiste de Ganshoren condamné pour abus sexuel sur trois patientes

La 54e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné lundi un dentiste de Ganshoren à une peine de 5 ans de prison avec sursis partiel pour abus sexuels sur trois de ses patientes, en 2012 et 2013.

Le tribunal a reconnu le prévenu, un dentiste âgé de 48 ans exerçant à Ganshoren, coupable de viol sur l'une de ses patientes et d'attouchements sur deux autres, commis en 2012 et 2013.

Cet homme a été condamné à une peine de 5 ans de prison avec un sursis de deux ans. Il n'était pas présent lors du prononcé du jugement lundi mais il était représenté par un avocat. Il s'était par ailleurs présenté à l'audience d'instruction lors de laquelle il a été interrogé par le tribunal. Il avait contesté tout ce qui lui était reproché.

Viol et attouchements sous anesthésie

Le parquet de Bruxelles avait décidé de poursuivre ce praticien en justice à la suite de plusieurs plaintes déposées en 2012 et 2013 pour abus sexuels. Selon l'enquête, une patiente de ce médecin avait été violée sur le fauteuil dentaire, après avoir été anesthésiée. Elle avait reçu une dose de sédatif plus forte qu'il n'était nécessaire pour les soins prévus.

"Ma cliente est la seule à avoir été violée par le prévenu. Nous avons obtenu un dommage moral de 7.500 euros et nous sommes satisfaits de la sentence prononcée. Nous avons par ailleurs décidé d'envoyer le jugement à l'ordre des dentistes car nous ne pensons pas qu'il en ait été informé. Or, ce dentiste exerce toujours à Ganshoren et d'autres femmes pourraient encore être victimes", a commenté Me Cécile Kenis.

Toujours d'après l'enquête, le prévenu avait également commis des attouchements sur deux autres patientes alors qu'elles étaient, elles aussi, somnolentes et donc moins aptes à réagir. Celles-ci, représentées au procès, ont obtenu des dommages moraux de 2.000 euros.

Le prévenu avait déjà été soupçonné d'agression sexuelle alors qu'il exerçait à Namur, en 2007. Mais il n'y avait pas eu de poursuites.