Le CD&V veut réaliser un million de visites à domicile

Le parti démocrate-chrétien flamand ambitionne de réaliser pas moins d’un million de visites à domicile dans la perspective des élections communales d’octobre. Il les a officiellement entamées mercredi à Vilvorde (Brabant flamand), en présence du président de parti Wouter Beke (photo). Le CD&V voudrait à nouveau pouvoir livrer un tiers des bourgmestres en Flandre et siéger dans deux tiers des conseils communaux à l’issue du 14 octobre.

Le porte-à-porte est aussi vieux que les campagnes électorales. Le président du CD&V, Wouter Beke, reste toutefois convaincu qu'il s'agit d'un très bon moyen d'aller à la rencontre des électeurs et d'avoir un contact direct avec ceux-ci.

"J'ai beaucoup lu sur l'influence des médias sociaux. Ces derniers sont naturellement beaucoup plus importants qu'autrefois, mais je suis convaincu que les visites à domicile constituent, pour un parti bien implanté localement comme le nôtre, un instrument particulièrement utile", a expliqué Wouter Beke mercredi à Vilvorde, lors de ses premières visites à domicile.

Lors de leurs visites aux particuliers à travers le nord du pays - ils ambitionnent d’en réaliser pas moins d’un million -, les candidats chrétiens démocrates feront de la qualité de vie leur thème de campagne principal. Cela concerne tant la mobilité que les déchets sauvages, la lutte contre les logements vides ou renforcer le sentiment d’appartenance à une même communauté. Dans chaque commune, des groupes de travail internes ont été formés autour de ce thème, mais le dialogue avec les citoyens doit y ajouter davantage de substance.

Le CD&V espère à nouveau siéger pendant les six prochaines années dans deux tiers des conseils communaux et fournir des bourgmestres à un tiers des communes en Flandre.