Le 11 juillet vous pourrez épouser Bruxelles

Le ministre flamand de la Culture et de Bruxelles, Sven Gatz (Open VLD), a annoncé son intention de soutenir un projet de grande fête populaire sur la Grand-Place de Bruxelles, à l’occasion de la Fête de la Communauté flamande, le 11 juillet prochain. Les citoyens pourront y exprimer leur amour pour la capitale en "se mariant avec Bruxelles".

La Fête de la Communauté flamande sera placée cet été sous le signe du mariage. Sur la Grand-Place de Bruxelles, une grande réception populaire devrait être organisée et permettre notamment aux citoyens d’épouser la capitale.

"Nous ne savons pas encore du tout comment cela sera organisé exactement", indiquait le ministre flamand de la Culture et de Bruxelles, Sven Gatz mercredi. "Mais les gens pourront se marier avec Bruxelles, d’une façon ou d’une autre. Ceux qui le feront recevront ensuite une bière gratuite, une boisson non-alcoolisée et peut-être un morceau de gâteau. Le but est d’en faire une grande fête populaire". Et de tenir compte du secteur Horeca local, précisait le ministre.

Déclaration d’amour à la capitale

Ce mariage symbolique doit sceller l’amour des citoyens pour la capitale belge. "Parfois nous trouvons que Bruxelles n’est pas agréable, mais de façon générale nous aimons beaucoup notre capitale. Le mariage sera une sorte de déclaration d’amour à Bruxelles", explique Sven Gatz (photo).

La Fête de la Communauté flamande prendra cette année la forme d’une grande fête de mariage. Après la réception populaire sur la Grand-Place, place à la danse et un concert. On pourra aussi se rendre au Beursschouwburg pour une autre fête. D’autres institutions culturelles organiseront également quelque chose sur le thème du mariage.

"Mais il nous reste quelques mois encore, et tout n’a pas encore été fixé", précisait le ministre Gatz. Il était interpellé mercredi au Parlement flamand, par Karl Vanlouwe (N-VA), sur ses intentions de mobiliser davantage les Bruxellois flamands le 11 juillet.

Vanlouwe semblait ravi des projets du ministre de la Culture. "La Fête de la Communauté flamande a besoin d’un vent frais. J’aime les idées créatives, mais le but reste d’attirer beaucoup de monde à la grande réception".