Hans Bonte sera bourgmestre de Vilvorde, ou ne fera plus de politique

Le député SP.A à la Chambre Hans Bonte se retirera de la vie politique nationale à la fin de la législature afin de se consacrer à la commune de Vilvorde, commune dont il est actuellement le bourgmestre. Le parti socialiste flamand ne tolère en effet plus le cumul d'un mandat exécutif local avec un siège au parlement.

Hans Bonte continue à penser que l'interdiction de cumul est une "mauvaise décision stratégique" et a donc dû faire son choix à contrecœur. "J'ai toujours vécu la combinaison de mon travail parlementaire avec mon expérience à Vilvorde comme enrichissante", déclare-t-il dans le quotidien De Standaard, évoquant le dossier des djihadistes belges en Syrie, et la radicalisation de citoyens.

L'homme n'a pas attendu les résultats des élections locales en octobre pour prendre cette décision. S'il n'est pas réélu en tant que bourgmestre de Vilvorde en octobre prochain, il ne figurera pas sur les listes du scrutin législatif fédéral en 2019. "Cela signifierait la fin de ma carrière."

"Vilvorde sera une ville-centre, ou sera absorbée par Bruxelles"

La priorité politique de Hans Bonte sera de faire reconnaître Vilvorde comme ville-centre, une reconnaissance qui implique une enveloppe budgétaire de la part du gouvernement flamand. Dans un tel scénario, le bourgmestre estime que sa commune obtiendrait quelque 8 millions d’euros supplémentaires par an.

"Vilvorde croît trop rapidement, et ne reçoit pas les moyens qui vont de pair avec cette croissance. Ce n’est pas seulement injuste, mais aussi totalement scandaleux", souligne-t-il. "La formation du prochain gouvernement flamand sera un point de non-retour : soit nous devenons une ville-centre, soit on laisse cette fière ville flamande à son sort, et elle sera absorbée par Bruxelles", ajoute le bourgmestre.