Plus de 51.000 Bruxellois travaillent en Flandre

Pas moins de 77.000 Bruxellois occupent un emploi en-dehors de la Région capitale, indiquent des chiffres de l'Enquête sur les forces de travail du service public fédéral Économie, relayés par l’office régional bruxellois de l’emploi Actiris ce samedi. Parmi ces Bruxellois, plus de 51.000 prennent le chemin de la Flandre pour aller travailler.

Entre 2012 et 2017, le nombre de Bruxellois qui vont travailler en Flandre ou en Wallonie a augmenté de 15%, précise l’office régional bruxellois de l’emploi Actiris. C'est la première fois que la barre symbolique des 50.000 Bruxellois travaillant en Flandre est franchie (+12% depuis 2012, soit une augmentation de 5.000 personnes).

Parallèlement, le nombre de Wallons et de Flamands ralliant la capitale pour travailler a diminué de 2,7% sur la période 2012-2017. Les non Bruxellois ne représentent plus que 48,9% des emplois dans la ville, contre 51,1% en 2012.

Dans le même temps, la croissance de l'emploi intérieur a gonflé de 1,6%. En conséquence, ce sont principalement les Bruxellois qui ont profité de cette bonne conjoncture, puisque leur taux d'emploi a grimpé de 6,2% sur cette période. Il s'agit de bons chiffres, mais il n'y a pas de quoi fanfaronner, estime le ministre bruxellois de l'Emploi Didier Gosuin.

"Il reste du boulot. Il faudrait que les jeunes qui arrivent sur le marché de l'emploi soient mieux formés. Vingt pour cent de ceux qui s'inscrivent chaque année n'ont pas le diplôme du secondaire."