Polémique au sujet d’une érection monumentale au parc Middelheim

Une nouvelle œuvre d’art, pas encore installée officiellement,
provoque déjà une polémique au parc Middelheim à Anvers. L’œuvre s’intitule "Arc de Triomphe" et montre un homme ayant une forte érection. Interrogée ce mercredi dans l’émission "De wereld vandaag" (VRT) Sara Weyns, la directrice du musée en plein air anversois a demandé d’attendre avant de juger que l’œuvre soit exposée officiellement.

L’œuvre "Arc de Triomphe" a été réalisée en plasticine par le collectif d’artistes autrichiens Gelitin. Elle représente un homme nu courbé vers l’arrière ayant une érection impressionnante. Cette œuvre fait partie de la nouvelle exposition "Experience Traps" inspirée de l'art baroque, dans le cadre d’"Antwerp Baraok 2018". Les premières critiques se sont fait entendre avant même l’inauguration de l’exposition.

Un homme arc-bouté en chaussettes blanches

La directrice du Middelheim, Sara Weyns n’est pas impressionnée par ces critiques. "Je remarque que l’exposition d’un corps nu masculin déclenche plus de réactions que le fait de montrer un corps nu féminin. Car nous avons de nombreux corps nus féminins dans notre collection et je n’ai jamais entendu la moindre réaction d’indignation. Nous avons nous-mêmes montré de nombreux corps masculins et là aussi sans réaction", ajoute Sara Weyns.

"C’est probablement dû à la plasticine rose qui est plus réaliste que le bronze. De plus, il ne s’agit pas d’un corps idéalisé. La plupart des corps classiques de l’histoire de l’art sont idéalisés. Il s’agit ici d’un corps plutôt banal dans une posture cambrée inhabituelle avec un peu de ventre et en chaussettes. Il est réaliste et en même temps caricaturé, avec des ongles grossis et des cheveux en bataille".

"Les visiteurs qui ne veulent pas la voir pourront l'éviter"

Mais le parc du Middelheim est un musée en plein air et de nombreuses
visites guidées sont organisées pour les enfants. N’est-ce pas une
objection contre l’installation de cette œuvre ? Sara Weyns : "Cette
œuvre qui est en train d’être installée sera isolée le plus possible.
Une fois l’œuvre installée un contexte lui sera donné. On indiquera
aussi aux visiteurs comment l’éviter en suivant un itinéraire différent.
L’œuvre ne sera pas placée en évidence mais quelque peu isolée à
l’arrière".

"Les visiteurs qui ne veulent pas la voir pourront admirer les 30
autres œuvres fascinantes. Il faut aussi considérer cette œuvre dans son
ensemble. Elle repose sur une construction surélevée dont le sommet se
confond au feuillage du parc. Nous promettons d’améliorer le contexte et
espérons que les gens ne jugerons pas avant que l’œuvre ne soit
installée comme les artistes ont voulu qu’elle soit montrée".

L’échevine de la Culture d’Anvers Caroline Bastiaens a fait savoir via
son porte-parole qu’elle soutenait l’exposition de l’oeuvre.