Anderlecht bat Bruges, la course au titre est relancée

Anderlecht s'est imposé 1-2 sur le terrain du FC Bruges dimanche lors de la 7e des 10 journées des playoffs I du championnat de Belgique de football. En clôture, le Standard s’est imposé 5 à 0 contre Genk. La course au titre est donc relancée. Anderlecht n’est plus qu’à 2 points des leaders et le Standard à 4 points.

Prévu à 14h30, le coup d'envoi de Bruges Anderlecht, donné par Thomas Meunier, a dû être reporté de 20 minutes à cause de problèmes techniques, le VAR (arbitrage vidéo) ne fonctionnant pas au stade Jan Breydel.

Alors que Bruges était privé de Limbombe, blessé au pied, Anderlecht, outre ses blessés longue durée, se passait de Saief, suspendu. Markovic débutait la rencontre, tout comme Teodorczyk, qui ne s'est entraîné qu'une fois cette semaine suite au décès de son frère, et Deschacht, dont c'est le 600e match en D1.

Bruges aurait pu réclamer un penalty à la 17e pour une faute de Gerkens sur Vanaken à la limite du rectangle, mais ni l'arbitre Lawrence Visser ni le VAR ne réagissaient.

Les Mauves se créaient la première grosse occasion après 20 minutes. Markovic perçait dans la défense brugeoise, effaçait deux hommes et donnait à Teodorczyk, dont le tir était repoussé par Gabulov. Markovic récupérait mais le gardien brugeois s'interposait une nouvelle fois.

Gabulov sauvait une nouvelle fois les Brugeois à la demi-heure, sur une reprise de demi-volée de Teodorczyk déviée par le portier. Juste après, Nakamba tentait sa chance d'une frappe puissante des 25 mètres qui forçait Sels à se coucher.

Peu avant la pause, l'arbitre sifflait penalty pour Bruges pour une faute de main discutable de Josue Sa. L'arbitre revenait sur sa décision après avoir visionné la phase.

Le Sporting ouvrait le score en seconde période. Gerkens centrait pour Teodorczyk qui trouvait le chemin des filets après que le ballon a été dévié par le gardien brugeois: 0-1 à la 57e minute.

Anderlecht doublait la mise à la 72e. Dendoncker déviait de la tête un coup franc de Trebel en direction de Morioka, qui marquait via le poteau. Les Brugeois réduisaient l'écart à la 80e. Diaby tirait au but, Sels déviait mais juste derrière la ligne. L'arbitre validait le but après avoir pris l'avis du VAR.

Le VAR faisait de nouveau parler de lui dans le temps additionnel (90+5) lorsque Dennis s'infiltrait dans le rectange avant de s'effondrer après une intervention de Sa. Lawrence Visser ne sifflait pas penalty, décision confirmée par le VAR.

La rencontre se terminait donc sur la première défaite brugeois à domicile depuis le 20 décembre 2015 et une victoire 1-4 d'Anderlecht. Un Sporting qui a mis dimanche un terme à une série de 48 matches à domicile sans défaite pour les Blauw en zwart.

Les Bruxellois se relancent surtout dans la course au titre, en réduisant à 2 points l'écart sur leur adversaire du jour. Bruges reste leader avec 42 points, contre 40 pour Anderlecht. Le Standard, qui reçoit Genk dimanche à 18h00, suit à la 3e place avec 35 points.
La 8e journée aura lieu jeudi. Elle débutera par le Classico Anderlecht - Standard, tandis que Bruges se rendra à Charleroi à 18h00.

Le Standard écrase Genk 5 à 0 et reste à 2 points d’Anderlecht

Le Standard n'a pas fait les choses à moitié contre Genk (5-0) dimanche en clôture de la 7e journée des playoffs I. Grâce à Mehdi Carcela (9e, 88e), Renaud Emond (51e), Edmilson (79e) et Duje Cop (83e), les Rouches (38 points) restent troisièmes à deux points d'Anderlecht, chez qui ils se déplacent jeudi. Plus tôt dans la journée, Anderlecht s'est imposé 1-2 chez le leader, le Club Bruges (42 points).

La rencontre entre les deux formations les plus spectaculaires des playoffs I a été lancée par Genk. Bojan Nastic a adressé une balle sur mesure à Aly Samatta mais Guillermo Ochoa a déjoué la tentative à bout portant du Tanzanien (5e). Si le gardien mexicain a bien joué le coup, cela n'a été le cas pour Danny Vukovic sur un tir de Carcela (9e, 1-0).

Dans la foulée, Kostas Laifis s'est mis en évidence. Sur corner de Carcela, le défenseur grec a placé de la tête le ballon juste au-dessus (13e). Puis, il est intervenu sur Leandro Trossard, lancé en profondeur par Siebe Schrijvers (20e). Si sa réaction s'était fait attendre, Genk a poussé le Standard à miser sur le contre. Après avoir mis Joakim Maehle dans le vent, Edmilson a tenté de servir Emond mais Sébastien Dewaest a déjoué le plan (32e).

Le Standard y mettait du coeur. Parfois un peu trop comme Uche Agbo: averti pour une faute sur Ruslan Malinovskyi (37e), il ne jouera pas le Clasico jeudi à Anderlecht. Par contre, Paul-José Mpoku a réussi un beau tackle sur Thomas Buffel bien lancé par Trossard (42e).

Comme en première période, les deux équipes ont multiplié les pertes de balle. Carcela a profité d'une erreur de Joseph Aiddo pour plonger rapidement vers le but avant de céder le ballon à Emond, qui n'avait plus qu'à le balancer dans le but vide (51e, 2-0). Philippe Clement a alors sorti Schrijvers pour Alejandro Pozuelo (56e) et Buffel pour Dieumerci Ndongala (57e). Mais cela n'a pas changé grand-chose notamment parce que Pozuelo a manqué une grosse opportunité (58e).

Les jeux étaient faits: Edmilson a marqué son 5e but dans ces playoffs (69e). Monté au jeu (70e), Cop a prouvé une fois encore que les changements de Ricardo Sa Pinto sont payants (83e) et Carcela a signé un doublé (88e).